BOUAWE BIAEI – L’esprit collectif

BOUAWE BIAEI – L’esprit collectif

Interprétation : chant ALIENOR– lecture DENOCLA – 29/03/2010 – ©
Paroles ALIENOR- 29/03/2010 – ©
Arrangements pour le langage Oummain DENOCLA – 29/03/2010- ©
Musique – BRUNO

Puisque l’on est tous reliés,
Par le BOUAWE BIAEI,
Par le BOUAWE BIAEI,
Pas besoin pour se contacter,
D’AARBII OMAIOU

Combien de BOUAWE BIEE,
Pour arriver à s’entendre ?
Et même si on se contactait,
Pourrait-on se comprendre ?

Refrain

Puisque l’on est tous reliés,
Par le BOUAWE BIAEI,
Pas besoin pour se contacter,
De super XANMOO AYOUBAA,
Ni même de m’implanter,
Des AAXOO OUAXOO !

Refrain

Quelques messages envoyés,
Pas écrits, mais incantés,
Dans une cool atmosphère,
Pourraient peut-être suggérer,
Des exchanges extra-planétaires.

BOUAWOEMII

Refrain

BOUAWE BIAEI,
Si tu me réceptionnes,
BOUAWE BIAEI,
Est-ce que ça t’étonne ?

BOUAWE BIAEI – The collective mind

Since we’re all connected,
Through the BOUAWE BIAEI,
Through the BOUAWE BIAEI,
No need to contact each other,
From AARBII OMAIOU

How many BOUAWE BIEE,
To manage to hear each other ?
And even if we contacted each other,
Would we be able to understand each other?

Refrain

Since we’re all connected,
Through the BOUAWE BIAEI,
No need to contact each other,
For any big XANMOO AYOUBAA,
Nor even to implant,
Any AAXOO OUAXOO !

Refrain

A few messages sent,
Not written, but chanted,
In a cool atmosphere,
Might perhaps suggest,
Inter-planetary exchanges.

BOUAWOEMII

Refrain

BOUAWE BIAEI,
If you receive me,
BOUAWE BIAEI,
Does it surprise you?

EBAYAA AIOOYA AMMIE, La balade de l’amour perdu.

EBAYAA AIOOYA AMMIE, La balade de l’amour perdu.

Paroles DENOCLA – 29/03/2010 – ©
Arrangements pour le langage Oummain DENOCLA – 29/03/2010- ©
Interprétation ALIENOR
Musique BRUNO

Cette composition présente un concept important du langage Oummain. C’est la logique Tétravalente, fondement structurel de la culture de nos amis Oummains.
http://www.denocla.com/tetravalence/tetravalence.htm

Logique tétravalente et sémantique p73 de http://www.denocla.com/Denocla-T2-langage-Oummain.pdf
A vous de jouer !

AIOOYA, Arrivée à Londres, la porte du métro se ferme,
AMMIE, tu n’es pas là.
King Cross s’en fout !

AIOOYA, tu m’attendais, je ne suis pas venu,
AMMIE, je suis venu, tu es partie.
Picadilly s’en fout !

AIOOYA, le temps est un sorcier qui se joue de moi !
AMMIE, en fractalisant le temps, nous rencontrerons nous ?
Covent Garden s’en fout !

AIOOYA, au soleil d’un midi neigeux dans un petit bois moussu,
AMMIE, j’aurais touché ta main.
Marylebone s’en fout !

AIOOYA, au soleil pourpre de la terrasse,
AMMIE, mon bras aurais glissé sur ton épaule.
Hyde Park s’en fout !

AIOOYA, au soir, nos têtes dans les étoiles en regardant nos amis,
AMMIE, tu aurais été entre mes bras.
Old street s’en fout !

AIOOYA, la nuit au feu crépitant au creux du canapé de cuir,
AMMIE, ta tête blottie sur ma poitrine, j’aurais caressé ta joue.
London bridge s’en fout !

AIOOYA, arrivé dernière station,
AMMIE, je t’aurais aimé passionnément.
Paddington s’en fout !

EBAYAA AIOOYA AMMIE, The balad of lost love.

This composition introduces an important concept of the Ummo language. It’s tetravalent logic, the structural foundation of our Ummo friends’ culture. Tetravalent and semantic logic p. 73 of http://www.denocla.com/Denocla-T2-langage-Oummain.pdf
It’s up to you now!

AIOOYA, arrival in London, the underground train door closes,
AMMIE, you’re not here.
King Cross couldn’t care less!

AIOOYA, you were waiting for me, I didn’t come,
AMMIE, I came, you left,
Picadilly couldn’t care less!

AIOOYA, time is a sorcerer that’s playing with me!
AMMIE, by fractalizing time, shall we meet?
Covent Garden couldn’t care less!

AIOOYA, in the noontime sunlight of a small snowy mossy wood,
AMMIE, I would have touched your hand.
Marylebone couldn’t care less!

AIOOYA, under the crimson sun on the terrace,
AMMIE, my arm would have slipped under your shoulder.
Hyde Park couldn’t care less!

AIOOYA, in the evening, our heads in the stars looking at our friends,
AMMIE, you would have been in my arms.
Old street couldn’t care less!

AIOOYA, at night facing a crackling fire in a leather sofa,
AMMIE, her head cuddling on my chest, I would have stroked her cheek.
London bridge couldn’t care less!

AIOOYA, reaching the last station,
AMMIE, I would have loved you passionately.
Paddington couldn’t care less!

OEMMII Blade runner

OEMMII Blade runner

Paroles DENOCLA – 29/03/2010 – ©
Arrangements pour le langage Oummain DENOCLA – 29/03/2010- ©
Interprétation DENOCLA,

Musique Bruno

Le célèbre film « Blade runner» m’a directement inspiré ce texte entièrement écrit en langage Oummain.
Et c’est évidement le thème de l’amour universel qui m’a saisi. Car c’est là un des meilleurs moyen et une des perspectives les plus aigües, de s’interroger sur qu’est ce qu’un être dit « humain »?

OEMMII AIOOYAA OEMMII EBAYAA

GEE OYAGAA EBAYAA YIE OYAOUMMO AIOOYAA
GEE OYAOUMMO EBAYAA YIE OYAGAA AIOOYAA
YIE OYAGAA EBAYAA GEE OYAOUMMO AIOOYAA
YIE OYAOUMMO EBAYAA GEE OYAGAA AIOOYAA

GEE OYAGAA XIIXIA YIE OYAOUMMO AIOOYAU
GEE OYAOUMMO XIIXIA YIE OYAGAA AIOOYAU
YIE OYAGAA XIIXIA GEE OYAOUMMO AIOOYAU
YIE OYAOUMMO XIIXIA GEE OYAGAA AIOOYAU

OMGEEYIE OYAGAA OYAOUMMO IWO AÏOOYEEDOO
UGEEYIE OYAGAA OYAOUMMO AÏOOYEEDOO
OEMMII OYAGAA EBAYAA OEMMII OYAOUMMO AIOOYAA

DIIOUYAA – Kryptonic

DIIOUYAA – Kryptonic

Paroles Alienor, ZEEFROG, DENOCLA – 29/03/2010 – ©
Arrangements pour le langage Oummain DENOCLA – 29/03/2010- ©

Interprétation ZEEFROG,
Musique ZEEFROG

Sous le soleil de IOUMMA,
A 14 années lumières de votre Terre, OYAGAA,
Un seul peuple uni,
Sur un seul continent,
Au milieu de l’océan,
Nous provenons de l’astre froid OUMMO,
Nous émettons vers vous ces sons, ses mots :
OA DO IA KAAWAEA
Depuis plus de 60 ans nos visitons vos civilisations,
Nous vous observons…
OEMMII OYAGAA GAIOAO AIOOYAA
Nous savons l’Homme terrestre positif,
Mais évitera-t-il les récifs,
De l’illusion ?
Echappera-t-il aux manipulations de ses dirigeants ?

——–English version:
There are people away from our civilization,
These people are called the Ummomen,
their shape: humanoid !
At the dawn of the 21st century,
after intense researches,
their language is now decoded…

We come from the UMMO planet,
Under the IOUMMA sun,
At 14 light years of your earth, OYAGAA,
We are visiting you…

We express to you these words :
OA IA DO KAAWAEA
OEMMII OYAGAA GAIOAO AIOOYAA

XAABII BUAWA – Dans le XAABII en ruine de ma BUAWA

XAABII BUAWA – Dans le XAABII en ruine de ma BUAWA

Paroles DENOCLA – 29/03/2010 – ©
Arrangements pour le langage Oummain DENOCLA – 29/03/2010- ©
Interprétation ALIENOR,
Musique BRUNO

Cette composition fait diverses allusions à des chansons contemporaines et évoque par un clinc d’œil classique, l’ontologie de notre logique traditionnelle occidentale. La logique du tiers exclus Aristotélicien. On comprend vite que ce type de logique binaire est inapte à décrire la vérité insaisissable du champ émotionnel…

Dans le XAABII en ruine de ma BUAWA
Résonne encore un air de Mac Kenzie,
Je ne sais plus où je suis,
Je ne sais plus qui je suis,
AÏOOYAA ? AÏOOYEEDOO ?

Sur les ruines encore fumantes du coup de foudre d’une brune,
et des tortures d’une blonde,
Je ne sais plus où je suis,
Je ne sais plus qui je suis,
AÏOOYAA ? AÏOOYEEDOO ?

Il pleut dans ma tête,
Quand le vent tourbillonnant souffle un accord exsangue de Django.
Je ne sais plus où je suis,
Je ne sais plus qui je suis,
AÏOOYAA ? AÏOOYEEDOO ?

Pourrais-je reconstruire le château de mon âme ?
AÏOOYAA ? AÏOOYEEDOO ?

OU-OU-LODAAXAABII- 3 D ROCK

OU-OU-LODAAXAABII- 3 D ROCK

Paroles: NORBERT – ALIENOR
Musique : NORBERT
Interprétation ALIENOR

Attention les yeux là, ça y est je déménage, oh, oh, oh
En 3D le voilà, mais c’est pas une image oh….
Il surgit de la nuit en direct de l’espace, oh….
Je n’sais plus où j’en suis quand il m’regarde en face, oh….

Oh la la ! drôle de scoop c’t’ OEMMII
C’est pas du cinéma, OU-OU-LODAAXAABII (choubidoua, choubidouada)
Oh la la ! drôle de scoop c’t’ OEMMII

Et j’me sens si fragile quand il m’invite au voyage, oh, oh, oh
Ses yeux me déshabillent, je suis sur un nuage, oh….
Parée pour l’aventure, j’pars dans son OUEWA, oh….
J’veux vivre à toute allure, on verra c’qu’on verra, oh…..

Refrain

En EEWEE ou en rien, y’a rien à retoucher, oh, oh, oh
Et j’me le garde bien, j’vais pas vous le montrer, oh….
Il lit dans mes pensées quand je rêve de lui, oh….
Soudain il apparait, oui c’est l’homme de ma vie, oh….

Refrain

Drôle de soucoupe, drôle d’ OEMMII

YIE IAI KEAI – La parfumeuse

YIE IAI KEAI – La parfumeuse

Paroles ALIENOR et DENOCLA – 29/03/2010 – ©
Arrangements pour le langage Oummain DENOCLA – 29/03/2010- ©
Interprétation ALIENOR
Musique BRUNO

Ce texte est, à mon sens, un parfait exemple de symbiose. D’une part, entre la culture des parfums Oummains, et le grand leitmotiv baudelairien des correspondances. Et d’autre part, dans notre coécriture, riche et onirique pour Alienor, plus simple et concise pour ce qui me concerne. Nous espérons que ces alchimies sauront vous envouter…le temps d’une chanson ! D.R. D

Traditions Oummaine et Humaine de l’art des parfums, hommage à l’Eternel Féminin puisse-t-il rendre les hommes plus tendres et plus aimants… Alienor

Belle YIE, quand la nuit te révèle,
Je rêve de ton art, IAI KEAI

Tel un aimant,
De douces odeurs dansent dans le vent,
Avec ta BUAWA, elles me rappellent
Beaudelaire sur un air de mélancolie,
M’inspirent, m’enchantent et me ravient…
Les sons et les couleurs, en vapeurs
Se confondent,
En parfums se répondent.

Belle YIE, quand la nuit te révèle,
Je rêve de ton art, IAI KEAI

Que la naissance EIDOUYAYOU-OU-EE des sens,
Vous transcende à chaque exaltation du cœur,
Vous transcende à chaque exaltation des fleurs,
Et rendent les OEMMII meilleurs,
Faites pleurer de la sève des arbres,
Des larmes d’Oliban, des résines sucrées,
Pleurez pour faire fondre les marbres,
De bonheur, pleurez…

Belle YIE, quand la nuit te révèle,
Je rêve de ton art, IAI KEAI

D’OUMMO, j’ai composé pour toi,
OEMMII OYAGAA,
Cette mélodie de notes étranges,
De flagrances inconnues,
Fondues dans ta BOUAWA, parfumeuse émue,
Le chant de nos accords unis,
Se mêle au BUAWE BIAEI
Qui se magnifie.

Oummaine, humaine, belle YIE
Terre mère ou amoureuse, femme, sacrée,
De ton art IAI KEAI
Rejoint OYAGAA OEMMII
Pour la joie des peuples du WAAM OU-OU
EBAYAA le temps des peuples du WAAM OU-OU

Lettre à un ami OEMMII

Lettre à un ami OEMMII

Paroles Denis Roger DENOCLA – 29/03/2010 – ©
Arrangements pour le langage Oummain DENOCLA – 29/03/2010- ©
Interprétation DENOCLA, ZEEFROG
Musique
ZEEFROG

Par ce texte, j’ai souhaité rendre personnellement un hommage au courage des personnes qui ont accepté de prendre des risques et sacrifié une vie probablement paisible et sûre sur Oummo, contre une vie aventureuse, risquée, voire ingrate sur notre planète. Pourquoi ? Pour nous orienter discrètement avec bienveillance malgré nos folies ? Pour quels remerciements ? Si l’un d’entre eux tombait entre les mains des sbires de nos oligarques, il est probable qu’il ne revoit jamais les siens. Quelle abnégation et quelle persévérance…en ferions-nous autant ?

Cher ami,
Cette lettre est pour toi,
Toi l’Oummain qui sans façon,
A tout quitté avec abnégation,
Toi l’expéditionnaire qui pleure,
L’OMGEEYIE, l’OU-OUGEE et l’OU-OUYIE,
Toi qui a laissé les OEMMII OUMMO EBAYAAO,
Toi qui a donné ces OUIW de ta vie à cette folle OYAGAA,
Toi qui nous a dit dans la tourmente que nous sommes tous frères du cosmos,
OEMMII OYA OUMMO GAEOAO AIOOYAA,
Toi mon frère OEMMII d’Oummo,
Quand tu retourneras aux tiens,
Laisse-moi poser la main sur ta poitrine.

Dear friend,
This letter is yours, my trusted friend,
You the Ummoman who, so simply,
Left everything behind, so selflessly,
You the explorer, who wept so dearly,
The OMGEEYIE, the UUGEE and the UUYIE,
You who left the OEMMII UMMO EBAYAAO,
You who gave these UIW of your life to this crazy OYAGAA,
You who told us in the midst of strife that we are all brothers in the Cosmos,
OEMMII OYA UMMO GAEOAO AIOOYAA,
Dear brother OEMMII from Ummo,
Before you return to your loved ones,
Let me lay my hand upon your chest.

Querido amigo,
Esta carta es tuya, amigo mio,
Tu el Ummita que simplemente,
Dejé todo a detras,
Tu el explorador, que lliora
El OMGEEYIE, el UUGEE y el UUYIE,
Tu que piensa a los OEMMII UMMO EBAYAAO,
Tu que dé estos UIW de tu vida a esta loca OYAGAA,
Tu que nos dice en la tormenta que somos todos hermanos del cosmos,
OEMMII OYA UMMO GAEOAO AIOOYAA,
Tu hermano mio OEMMII d’Ummo,
Quando te volveras a los tuyos,
Dejame poner mi mano sobre tu pecho.

YIE OYAGAA – Petite terrienne

YIE OYAGAA – Petite terrienne

Paroles ALIENOR – 29/03/2010 – ©
Arrangements pour le langage Oummain DENOCLA – 29/03/2010- ©
Interprétation ALIENOR,
Musique BRUNO

Un clinc d’œil à nos amis grands blonds presque parfaits. Surfer sur des vagues marines ou la XOODII, balade et concert d’odeurs sur quelques lieux mythiques de notre belle Provence que reconnaitrons certains. J’ai écrit ce texte en été 2009 bercée par les cigales…

P’tite terrienne pas très bien formatée,
Invite grand blond qui a laissé tomber
Ses lunettes noires,
P’tite terrienne pas très bien formatée,
Invite OEMMII presque parfait,
A un concert d’odeurs du coté de Trans-en-Provence,
Couleur mauve lavande, mixé de romarin,
A une retraite cachette, peut-être
Dans une grotte de La Javie ?
Sans artéfacts, sous les oliviers…

Oh, emmène-moi dans ton OUEWA
Rebondir sur la couche élastique, moelleuse, relai, XOODII
De cosmos en anti-cosmos pour un aller-retour,
OYAGAA, OUMMO, OYAGAA…
Et revenir glisser tous les deux
Au-dessus de la méditerranée, bleue,
Dans un poudroiement, ionisé, irisé…
Pour esbaudir les vacanciers, médusés…
Huilés comme des sardines !

P’tite terrienne pas très bien formatée,
Invite OEMMII presque parfait,
Qui a laissé son EEWEEANIXOO au vestiaire,
A un concert d’odeurs mauves lavande,
Près du plateau de Valensole, au soleil…
Surfer sur la vague very nice, XOODII,
Roses, mimosas,
Effluves de jasmins,
Aujourd’hui ou demain,
Roses rouge passion,
Un petit tour, aller retour,
Et puis s’en vont,
Retrouver émotions,
OYAGAA, OUMMO, OYAGAA
Et peut-être plus loin, si compatibilité…

Chipie YIE

Chipie YIE

Paroles DENOCLA – 29/03/2010 – ©
Arrangements pour le langage Oummain DENOCLA – 29/03/2010- ©
Interprétation ALIENOR,
Musique NORBERT

Avec cette chanson j’ai cherché une manière amusante et coquine de deviner le sens des mots Oummains…
C’est aussi un clinc d’œil aux traditionnels vaudevilles et autres pièces de la tradition française telle que Marivaux, avec de faux airs de Serge Gainsbourg, même si je n’y avais pas pensé !

Mens-moi, dis moi que tu m’aimes !

Mens-moi, dis moi que tu m’aimes !
Hum… XIIXIA avec toi…
Chipie YIE

AIOOYAA AMMIE YIE EBAYAA !
Oh ! …XIIXIA avec toi…
Chipie YIE

Je suis si bien avec toi, petite menteuse !
Encore… XIIXIA avec toi…
Chipie YIE

AIOOYAA AMMIE YIE EBAYAA !
Toujours…XIIXIA avec toi…
Chipie YIE

Et cet autre GEE, tu me prends pour un OIXIIXI !
Ah ! … XIIXIA avec toi…
Chipie YIE

Mens-moi, dis moi que tu m’aimes !
Oh ! … XIIXIA avec toi…
Chipie YIE

AIOOYAA AMMIE YIE EBAYAA !
J’aime XIIXIA avec toi…
Chipie YIE

YIE brat

In this song I tried to find a fun and witty way to guess the meaning of Ummo words… And so it’s a tip of the hat to traditional French light comedies – « vaudevilles » – and other traditional French plays, such as those by Marivaux, somewhat similar to Serge Gainsbourg’s music, even though I hadn’t really thought about it that way!

Lie to me, tell me you love me!
Hum… XIIXIA with you…
YIE brat

AIOOYAA AMMIE YIE EBAYAA!
Oh! …XIIXIA with you…
YIE brat

It feels so nice being close to you, little lier you!
More… XIIXIA with you…
YIE brat

AIOOYAA AMMIE YIE EBAYAA !
Always…XIIXIA with you…
YIE brat

And this other GEE, you’re taking me for an OIXIIXI!
Ah! … XIIXIA with you…
YIE brat

Lie to me, tell me you love me!
Oh! … XIIXIA with you…
YIE brat

AIOOYAA AMMIE YIE EBAYAA !
I love XIIXIA with you…
YIE brat