1.     ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « ksou ». 1

1.1.      PRESENTATION DU CONTEXTE. 1

1.2.      L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS. 3

1.3.      L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES. 3

1.4.      L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 3

1.5.      L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 3

1.6.      LA TRANSCRIPTION DE KSUU. 4

1.7.      LA TRADUCTION DE KSUU. 4

1.8.      Calcul de la probabilité. 4

2.     CONCLUSION. 4

NOTES BIBLIOGRAPHIQUES. 4

 

 

1.     ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « ksou »

 

1.1. PRESENTATION DU CONTEXTE

 

D58-5

avril 1967

ESP

BAAIGOO EIXUUA

atome que nous appellerons, car c'est sa dénomination

 dans notre langue:BAAIGOO EIXUUA et qui

est intraduisible

D58-3

17/04/1967

ESP

ONAUDO OXA XUU

représentation graphique exacte n'est pas possible

 dans la mesure où les ONAUDO OXA XUU

(ARBORESCENCES)

D58-3

17/04/1967

ESP

ONAUDOOXA XUU

Nous appelons ONAUDOOXA XUU (on peut

 traduire par "ARBORESCENCE") la série ramifiée

 des voies possibles ou "Phylum" qui succèdent

 à une mutation.

D58-3

17/04/1967

ESP

ONAUDOOXA XUU

de toutes les mutations possibles pour chaque

ONAUDOOXA XUU (ARBORESCENCE)

D33-3

1966

ESP

XUU

on mesurait avec des XUU XAUIW USUIW

 (chronomètres isochrones de haute précision)

D58-3

17/04/1967

ESP

XUU

Chaque branche représente un XUU (PHYLUM),

 exemple ou variété animale possible.

D58-3

17/04/1967

ESP

XUU

de toutes les mutations possibles pour chaque

 ONAUDOOXA XUU (ARBORESCENCE)

D58-3

17/04/1967

ESP

XUU

code un XUU ( ou PHYLUM).

D58-3

17/04/1967

ESP

XUU

représentation graphique exacte n'est pas

 possible dans la mesure où les ONAUDO

 OXA XUU (ARBORESCENCES)

D58-3

17/04/1967

ESP

XUU

des études concernant les XUU (Phylums)

 représentés en jaune

D58-3

17/04/1967

ESP

XUU

la sélection des XUU possibles produit des panoramas

 biologiques typiques pour chaque Astre

D58-3

17/04/1967

ESP

XUU

Les différents XUU s'orientent jusqu'au BUT

de cette PHYLOGENÈSE

D58-3

17/04/1967

ESP

XUU

Ce point de convergence (U) se ramifie de nouveau

 en milliers de XUU possibles (RACES HUMAINES).

D58-3

17/04/1967

ESP

XUU

nous représentons avec la couleur VERTE les

 innombrables XUU (phylums ou branches)

qui POURRAIENT SE PRODUIRE

D58-3

17/04/1967

ESP

XUU

et en ROUGE les XUU qui se produiront EN RÉALITÉ

D58-3

17/04/1967

ESP

XUU

Vous pouvez observer que dans les premières étapes

 de l'évolution le nombre de XUU (branches)

D 792-1

 janvier 1988

ESP

XUUXU

ou d'introduire dans sa bouche le XUUXU, un long

tube flexible par lequel elle aspirait des jus.

 

 

D58-3

17/04/1967

ESP

«  Nous appelons ONAUDOOXA XUU (on peut traduire par "ARBORESCENCE") la série ramifiée des voies possibles ou "Phylum" qui succèdent à une mutation.

S58-5f1

Chaque branche représente un XUU (PHYLUM), exemple ou variété animale possible. Les IBOZOODAO (NOEUDS) représentent le moment où se produit la mutation. Chaque IBOZOO DAO comporte implicitement un nombre de MUTATIONS possibles. »

« Chaque modification d'un électron au sein d'une sous-couche orbitale parmi les huit qui existent dans l'atome de KRYPTON, code un XUU ( ou PHYLUM). Prenons un exemple (mais tenez compte que représenter spatialement des positions électroniques a seulement une valeur didactique):

S58-5f8

Chacun des quatre sauts électroniques (ne confondez pas ces changements avec les sauts quantiques qui se produisent entre deux niveaux énergétiques de l'atome) représentera autant d'autres branches possibles. La morphologie qu'adopte réellement l'animal dans le cas où se produit une mutation sera fonction (en code) des positions électroniques des électrons des autres atomes du BAAYIODUU. »

 

 

337 : LA COMMUNICATION TÉLÉPATHIQUE.

« les impulsions nerveuses que nous appelons BUUAWE BIEE, chacune d'elles durant 0,0001385 seconde. Elles constituent une espèce de message télégraphique qui est envoyé grâce à l'un des atomes de Krypton que nous appelons BUUA XUU (psysphère). »

 

D45

1966

ESP

BUUA XUU

(temps que met l'homme pour envoyer une impulsion unité à travers

 le BUUA XUU ( PSY SPHERE) à un autre homme de UMMO

par voie télépathique.

 

 

1.2. L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

Dans le cas  des messages télépathiques captés par BUUA XUU « un des atomes de Krypton (psysphère)» de l’OEMBUUAW, ce sont probablement les configurations électroniques des électrons de l’atome de krypton qui changent d’état et transcrivent les impulsions ‘psy’. (voir aussi Hypothèses sur la télépathie)

 

D’après les indications que « Chaque branche représente un XUU (PHYLUM), exemple ou variété animale possible » et que « Chaque modification d'un électron au sein d'une sous-couche orbitale parmi les huit qui existent dans l'atome de KRYPTON, code un XUU (ou PHYLUM).

Dans ce cas, le concept de « ksou » décrit a priori le concept lié aux «sauts électroniques des électrons au sein d'une sous-couche orbitale » qui génèrent les mutations chromosomiques. Ces dernières caractérisant à leur tour un PHYLUM, une lignée, une série évolutive ou branche phylogénique.

 

Nous pouvons donc penser que le concept « ksou» est relatif aux «sauts électroniques des électrons au sein d'une sous-couche orbitale ». Notons que les distances des orbites électroniques cycliques sont en dépendance dynamique avec une mutation. Le concept ‘XUU’ représente ‘les couches orbitales’, d’où la traduction des Oummains : « BUUA XUU (psysphère) ».

 

Voir BUUA ; AXOO ;

 

1.3. L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES

 

Pour le concept il n’y a qu’une seule syntaxe connue XUU.

 

 

1.4. L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Le son « gs », «ks » ou «s» est ambigu.

 

Voir le tableau phonétique

Voir la transcription

 

 

1.5. L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

Le son « ou » de « XUU » paraît être long.

 

 

1.6. LA TRANSCRIPTION DE KSUU

 

Nous avons suivant la méthode la TRANSCRIPTION :

 

 (K) distance « a » [(S) cyclicité) « a » (UU) dépendance dynamique]

 

D’où le tableau de transcription :

 

Relations entres les concepts

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

S « a » UU

[(S) cyclicité) « a » (UU) dépendance dynamique]

Le cycle a une dépendance dynamique

K « a » SUU

(K) distance « a » [(S) cyclicité) « a » (UU) dépendance dynamique]

La distance du cycle a une dépendance dynamique

 

On a donc pour KSUU une possibilité de transcription simple :

 

La distance du cycle a une dépendance dynamique

 

 

1.7. LA TRADUCTION DE KSUU

 

Dans le contexte où le concept « ksou» est relatif aux «sauts électroniques des électrons au sein d'une sous-couche orbitale ». Notons que les distances des orbites électroniques cycliques sont en dépendance dynamique avec une mutation :

 

-          La distance du cycle a une dépendance dynamique

-          La distance du cycle (les orbites électroniques) a une dépendance dynamique (avec une mutation)

 

Autrement dit :

 

-          L’orbite électronique a une dépendance dynamique [avec une mutation]

 

 

1.8.  Calcul de la probabilité

 

Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^3 = 1 / (4913) = 0,0002…

2.     CONCLUSION

 

La forme syntaxique XUU est signifiante ce qui transcrit : « La distance du cycle a une dépendance dynamique», c’est-à-dire  « L’orbite électronique a une dépendance dynamique [avec une mutation]».

 

 

NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

 

La majorité des documents proviennent du site http://www.ummo-sciences.org/,

Quelques des sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

http://www.denocla.com 01/09/2003.

 

 

© Denocla  août 09 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.