ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « xabi » « ouana ». 1

1.     PRESENTATION DU CONTEXTE. 1

Vocable proche « illoni »-« ana ». 2

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS. 2

3.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES. 3

L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 3

L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 3

4.     LA TRANSCRIPTION DE UANAA. 3

5.     LA TRADUCTION DE UANAA. 3

6.     LA TRADUCTION DE ANAUANAA. 4

7.     LA TRADUCTION DE XAABIIUANAA. 4

Calcul de la probabilité. 4

8.     LA TRADUCTION DE YONNIANA. 4

NOTES BIBLIOGRAPHIQUES. 5

 

 

ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « xabi » « ouana »

 

1.     PRESENTATION DU CONTEXTE

 

Lettre D 41 :

« Un jeune OMGEEYIE (couple) vit généralement dans sa XAABI (maison) que vous pouvez imaginer comme une tour-pavillon ou un chalet situé en pleine campagne. »

« Nos XAABI, sauf dans des cas exceptionnels, présentent l'apparence externe de grandes plantes thallophytes connues sur terre sous le nom de champignons. Elles sont composées de deux parties bien définies. Une tour ou cylindre central que nous appelons ANAUANAA et dans la partie supérieure que vous appelez chapeau une grande enceinte circulaire en couronne en forme de coupole. Cette enceinte qui constitue la véritable habitation reçoit le nom de XAABIUANNAA »

 

D41-2

1966

ESP

ANAUANAA

Une tour ou cylindre central que nous

appelons ANAUANAA

D41-4

1966

ESP

ANAUANAA

l'ouverture de l'ANAUANAA (COLONNE AXIALE

 DE LA XAABII ou MAISON)

D41-4

1966

ESP

ANAUANAA

à l'intérieur de l'ANAUANAA (axe de la maison)

 

 

D41-2

1966

ESP

XAABIUANAA

Cet ensemble peut monter ou descendre jusqu'à ce

 que la XAABIUANAA soit au ras du sol.

D41-5

1966

ESP

XAABIUANAA

ils prendront ce repas à l'intérieur du XAABIUANAA

 (habitation)

D41-5

1966

ESP

Xaabiuanaa

dans la Xaabiuanaa (MAISON)

D41-6

1966

ESP

XAABIUANAA

son GEE dans la XAABIUANAA (MAISON),

D41-7

1966

ESP

XAABIUANAA

Une des IXAABII (CHAMBRE) du XAABIUANAA (FOYER)

D41-8

1966

ESP

XAABIUANAA

OXUO GAADII des petites colonies de XAABIUANAA

 (habitations)

D41-9

1966

ESP

XAABIUANNA

Vers 575 UIW, tous les habitants du XAABIUANNA

(MAISON) se retirent pour commencer leur repos

D41-11

1966

ESP

XAABIUANNAA

les XAABIUANNAA (Maisons) sur notre UMMO.

D41-12

1966

ESP

XAABIUANNAA

les XAABIUANNAA (habitations)

D41-2

1966

ESP

XAABIUANNAA

Cette enceinte qui constitue la véritable habitation

 reçoit le nom de XAABIUANNAA

D41-2

1966

ESP

XAABIUANNAA

la disposition des chambres qui constituent la

XAABIUANNAA

 

                     Vocable proche « illoni »-« ana »

 

D69-4

juin-68

ESP

YONNIANA

qui se rapproche assez du prototype idéal que nous

appelons YONNIANA (c'est un terme mathématique

intraduisible).

D69-4

juin-68

ESP

YONNIANA

(dans l'image 69-A) OAWOLEAIDA, UEWA OEMM, YONNIANA

D69-4

juin-68

ESP

YONNIANNA

YONNIANNA est un solide de révolution que nous

vous décrirons par la suite.

D69-4

juin-68

ESP

YONNIANNA

YONNIANNA est la dénomination que nous donnons à un solide

 de révolution dont le semi-profil

D69-4

juin-68

ESP

YONNIANNAA

Le type structural le plus adapté est, comme je vous l'ai indiqué

plus haut, l'YONNIANNAA.

D69-4

juin-68

ESP

YONNIANNAA

Si la YONNIANNAA était exprimée par un volume,

 

D69-4 :

« YONNIANNA est la dénomination que nous donnons à un solide de révolution dont le semi-profil est exprimé analytiquement par une fonction très élémentaire que vous connaissez sûrement :

 

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

Nous avons pour le vocable phonétique «sabi » et « xabi » le concept d’ «habitation» dans son ensemble. Ces habitations ont une forme de « champignon » et sont mobiles suivant la colonne axiale qui permet l’élévation ou la descente dans le sol. Dans le sol se trouvent l’accès à l’habitation et de nombreux points de connexions par câbles et tuyaux qui assurent le fonctionnement général de l’habitation.

 

Nous avons deux concepts proches et deux vocables proches :

 

-          ANAUANAA : la tour ou « cylindre central »

-          XAABIUANNAA : la partie supérieure (chapeau) de l’habitation

 

Pour le concept de «habitation», nous identifions le vocable de forme syntaxique signifiante : XAABII.

 

 

3.      L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES

 

 

Nous avons les syntaxes :

 

-          ANAUANAA : la tour ou « cylindre central »

-          XAABIUANAA (FOYER) 

-          XAABIUANNAA : la partie supérieure (chapeau), enceinte d’habitation

 

Le segment UANAA paraît donc signifiant.

 

L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Il n’y a pas de son ambigu, le son « UA » paraît bien identifié.

On vérifiera par la transcription quelle est la syntaxe signifiante.

 

Voir le tableau phonétique

Voir la transcription

 

 

L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

 

Par des comparaisons croisées avec les autres vocables :

 

-          conceptuellement proches, mais clairement distincts.

-          dans des textes à des dates de rédaction distinctes

-          dans des textes d’auteurs distincts.

 

On constate que le dernier « a »long est bien identifié.

 

4.     LA TRANSCRIPTION DE UANAA

 

Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

 

(U) dépendance « a » [ (A) déplacement « a » [ (N) flux « a » [ (AA) déplacement dynamique»

 

Relations entres les phonèmes

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

N « a » AA

 [ (N) flux « a » [ (AA) déplacement dynamique»

flux dynamique

A « a » NAA

[(A) déplacement « a » [(N) flux « a » [ (AA) déplacement dynamique»

Le déplacement a un flux dynamique

U « a » ANAA

(U) dépendance « a » [ (A) déplacement « a » [ (N) flux « a » [ (AA) déplacement dynamique»

Dépend du mouvement d’un flux qui a un déplacement dynamique

 

Pour UANAA donc la transcription suivante :

 

-          Dépend du mouvement d’un flux qui a un déplacement dynamique

 

 

5.     LA TRADUCTION DE UANAA

 

-          Dépend du mouvement d’un flux qui a un déplacement dynamique

 

Autrement dit : lié au mouvement sur une trajectoire

 

 

6.     LA TRADUCTION DE ANAUANAA

 

« Une tour ou cylindre central que nous appelons ANAUANAA »

Ces habitations ont une forme de « champignon » et sont mobiles suivant la colonne axiale qui permet l’élévation ou la descente dans le sol.

 

 

ANAUANAA = Le mouvement d’un flux qui a un déplacement dynamique dépend du mouvement d’un flux qui a un déplacement dynamique

 

=mouvement suivant une trajectoire bidirectionnelle

 

 

 

7.     LA TRADUCTION DE XAABIIUANAA

 

La XAABII dépend du mouvement suivant une trajectoire

 

 

Calcul de la probabilité

 

Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^11 = 1 / (3,42 x 10^13) = 1 / 30 000 milliards

8.     LA TRADUCTION DE YONNIANA

YONNIANAA= spatialité [d’une entité [ qui a un flux dynamique [qui identifie [le déplacement [du flux d’un mouvement dynamique]

= la topologie a une entité dont le flux dynamique identifie le mouvement suivant une trajectoire

Autrement dit :

=volume solide dont le flux dynamique identifie le mouvement suivant une trajectoire

=volume solide dont la révolution est identifiée par le mouvement de sa trajectoire

=solide de révolution

 

NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

 

La majorité des documents proviennent du site http://www.ummo-sciences.org/

Quelques des sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

http://www.denocla.com 01/09/2003.

 

 

© Denocla  mars 07 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.