ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE «ou»-long «loda »«xabi». 1

1.     PRESENTATION DU CONTEXTE. 1

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS «ou»-long «loda »«xabi». 2

3.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES. 2

4.     L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 2

5.     L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 3

6.     LA TRANSCRIPTION DE UULODAXAABII 3

7.     Le graphe de UULODAXAABII 3

8.     LA TRADUCTION DE UULODAXAABII 4

8.1.      Calcul de la probabilité. 4

9.     CONCLUSION SUR UULODAXAABII 4

ANNEXE – pour l’analyse du contexte. 5

NOTES BIBLIOGRAPHIQUES. 5

 

 

ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE «ou»-long «loda »«xabi»

 

1.        PRESENTATION DU CONTEXTE

 

D41-14

1966

ESP

UULODAASAABII

une pièce que nous dénommons phonétiquement

 UULODAASAABII

D 541

10/04/1987

ESP

UULODASAABI

Notre SANMOO AAYUBA (réseau d’ordinateurs) envoie

 ainsi à l’UULODASAABI

(terminal de visualisation tridimensionnelle) une image

D57-3

12/02/1967

ESP

UULODASAABII

sur l'écran hémisphérique de mon UULODASAABII

 (salle semi-sphérique qui, dans nos SAABI ou maisons,

 nous sert pour contempler des images à distance)

D41-14

1966

ESP

UULODASAABII

Il n'est pas non plus toujours commode de porter les

équipements pourvus de UEIN GAA EIMII

 (écran visualisateur d'images) qui remplacent

nos UULODASAABII pendant nos voyages

D41-2

1966

ESP

UULODAXAABI

sur le grand écran semi-sphérique de l'UULODAXAABI

 (Cette pièce commune

D41-4

1966

ESP

UULODAXAABI

images visuelles de l'UULODAXAABI (pièce semi-sphérique

 pour la vision d'images lointaines)

D41-7

1966

ESP

UULODAXAABI

Dans l'IXAABII est installé un petit UULODAXAABI,

 ou écran en forme de calotte hémisphérique

D41-11

1966

ESP

UULODAXAABI

Le processus pédagogique se déroule presque toujours

à l'intérieur de l'UULODAXAABI.

D41-11

1966

ESP

UULODAXAABI

, il se rend dans son UULODAXAABI, et dans une partie

 du grand GAA (écran) sphérique

D41-11

1966

ESP

UULODAXAABI

toute la superficie sphérique de l'UULODAXAABI

 présente une image tridimensionnelle qui entoure

 complètement l'individu

D41-11

1966

ESP

UULODAXAABI

au moyen de l'UULODAXAABI

D41-11

1966

ESP

UULODOO

par un procédé différent de ceux des UULODOO

 (photographie : appareils photos)

D62

4-5-6 1967

ESP

UULODOO

nous vous avons remises sur les appareils UULODOO

 (CAMÉRAS PHOTOGRAPHIQUES)

D62

4-5-6 1967

ESP

UULODOO

Nos frères introduirent secrètement deux caméras

 UULODOO sensibles aux fréquences comprises

D62

4-5-6 1967

ESP

UULODOO

Un UULODOO: capable d'enregistrer des séquences

 d'images en trois dimensions

D62

4-5-6 1967

ESP

UULODOO

Rappelez-vous qu'il est pourvu d'un UULODOO

 (espèce de caméra cinématographique

D62

4-5-6 1967

ESP

UULODOO

Cet UULODOO étend sa sensibilité sensorimétrique

 jusqu'à des fréquences de 7.1012 cycles par seconde

D65

1967

ESP

UULODOO

Voyons maintenant la structure des éléments essentiels

 dans les UULODOO UMMO.

D65

1967

ESP

UULODOO

C'est maintenant que peut s'effectuer le "déclenchement"

 de l'UULODOO (appareil photographique).

D65

1967

ESP

UULODOO

système d'impression d'images dans les anciens

 UULODOO (appareils électro-photographique)

D65

1967

ESP

UULODOO

SCHÉMA ÉLÉMENTAIRE D'UN UULODOO

(APPAREIL PHOTOGRAPHIQUE).

D65

1967

ESP

UULODOO

Cet écran est relié par câble à l'UULODOO (s8)  dans

 les modèles simples

D69-4

juin-68

ESP

UULODOO

Équipements pour la réception de fréquences

 électromagnétiques, UULODOO (caméra pour

 capter les images, qui a une fonction analogue

 aux appareils photos de la Terre),

D65

1967

ESP

UULODOO

la comparaison du fonctionnement entre deux

UULODOO (CAMÉRA ou APPAREIL PHOTO)

D62

4-5-6 1967

ESP

UULOODOO

pourvu d'une camera UULOODOO (photographie

 électrostatique)

 

NR-18

19/12/2003

FR

OU·OULODAXAABII

suffisant pour lui permettre une autonomie d'apprentissage

 par les moyens domestiques mis à sa disposition dans

 l'OU·OULODAXAABII (chambre audiovisuelle) où il doit

 faire des exercices quotidiens.

 

 

 

2.        L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS «ou»-long «loda »«xabi»

 

Nous avons pour le vocable phonétique «ou»-long «loda »«xabi» désigne une « salle de cinéma 3D». Globalement il s’agit d’un concept qui exprime la «transposition sous forme d’image» dans « une pièce ».

 

Voir aussi UULODOO

 

3.        L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES

 

Pour le concept de « salle de cinéma 3D», nous avons les formes syntaxiques :

 

-          UULODAXAABI

-          UULODASAABII

-          FR : OU·OULODAXAABII

 

Suivant M. Pollion la syntaxe séparée de « UULODA  XAABI »  est une erreur de recopie.

La syntaxe « UULOOAXAABI » est aussi une confusion du O et du D due à une mauvaise qualité de frappe du D de la machine à écrire utilisée.

 

On verra aussi XAABII

 

4.                 L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Pas de sons ambigus particuliers (Voir XAABII ).

 

Voir le tableau phonétique

Voir la transcription

 

 

5.                 L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

Par des comparaisons croisées avec les autres vocables :

 

-          conceptuellement proches, mais clairement distincts.

-          dans des textes à des dates de rédaction distinctes

-          dans des textes d’auteurs distincts

 

Il y a peu d’ambiguïté sur la longueur du premier son « o » qui paraît être bien identifié à un « o » simple.

 

Il y a plus de doute sur la longueur du premier son « a ». Voir la transcription.

 

 

6.        LA TRANSCRIPTION DE UULODAXAABII

 

La synthèse littérale consiste à décliner le concept en utilisant les mots de son champs d’application en français, en éliminant quelques « a » pour que ne style soit pas trop lourd. Il faut néanmoins faire très attention de ne pas modifier la logique relationnelle que l’on vient d’établir.

 

Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

 

(UU) dépendance permanente « a » [(L) changement « a » [(O) entité « a » [(D) manifestation « a » [ (A) déplacement « a » XAABII]

 

 

Relations entres les phonèmes

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

A « a » XAABII

 [ (A) déplacement « a » XAABII]

Le déplacement a une pièce

D « a » AXAABII

[(D) manifestation « a » [ (A) déplacement « a » XAABII]

La forme déplacée a une pièce

O « a » DAXAABII

[(O) entité « a » [(D) manifestation « a » [ (A) déplacement « a » XAABII]

L’entité a une forme déplacée dans une pièce

UUL « a » ODAXAABII

(UU) dépendance permanente « a » [(L) changement « a » [(O) entité « a » [(D) manifestation « a » [ (A) déplacement « a » XAABII]

Dépend en permanence du changement a une entité qui a une forme déplacée dans une pièce

 

Pour UULODAXAABII donc la transcription suivante :

 

-          Dépend en permanence du changement a une entité qui a une forme déplacée dans une XAABII.

 

 

7.          Le graphe de UULODAXAABII

 

 

 

 

 

8.        LA TRADUCTION DE UULODAXAABII

 

-          Dépend en permanence du changement a une entité qui a une forme déplacée dans une habitation

-          (Dépend en permanence du changement) (a une entité qui a une forme déplacée) dans une habitation

-          le lien optique-visuel est projeté dans une habitation

 

 

9.         Calcul de la probabilité

 

Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^12 = 1 / (5,82 x 10^14) = 1 / 500 000 milliards

 

10.   CONCLUSION SUR UULODAXAABII

 

Cette syntaxe est conforme au contexte.

La « forme déplacée» ponctuelle de la projection 3D est la plus probable.

L’hypothèse d’une « forme déplacée permanente » reste plausible dans la mesure où le même objet filmé donnera toujours la même projection.

 

La forme syntaxique signifiante la plus fortement probable est UULODAXAABII : « Dépend en permanence du changement a une entité qui a une forme déplacée dans une pièce ». Ce qui peut-être traduit par « le lien optique-visuel est projeté dans une pièce »

 

Voir aussi UULODOO

 

 

 

ANNEXE – pour l’analyse du contexte

 

Lettre D 41 :

 

« Il n'en est pas de même pour les parents qui peuvent à des heures déterminées, voir leur enfants sur le grand écran semi-sphérique de l'UULODAXAABI (Cette pièce commune dans tous les foyers est un endroit voûté en forme de calotte sphérique, formée par une lame de plastique par laquelle on peut voir une image à 3 dimensions transmise par un équipement récepteur qui a une lointaine ressemblance avec la télévision terrestre). »

 

« Dans la pratique et pendant que nous restons dans notre XAABII (foyer) une pièce que nous ne dénommons phonétiquement UULODAASAABII, pourvu d'un énorme écran sphéroïdal (hémisphérique) nous sert de visualisateur pour consulter le document que nous le désirons lire. Avec l'avantage que de nombreux graphiques dessinés peuvent être vus stéréoscopiquement. »

 

« Mais naturellement nous ne sommes pas toujours à l'intérieur de nos habitations. Il n'est pas non plus toujours commode de porter les équipements pourvus de UEIN GAA EIMII (écran visualisateur d'images) qui remplacent nos UULODASAABII pendant nos voyages. »

 

 « des images visuelles de l'UULODAXAABI (pièce semi-sphérique pour la vision d'images lointaines). »

 

« se reproduisent photo-statiquement par un procédé différent de ceux des UULODOO (photographie : appareils photos). »

 

D57-3 :

« Je me souviens encore des images du départ que j'ai moi-même vu sur l'écran hémisphérique de mon UULODASAABII (salle semi-sphérique qui, dans nos SAABI ou maisons, nous sert pour contempler des images à distance). »

 

D 541 :

« Notre SANMOO AAYUBA (réseau d’ordinateurs) envoie ainsi à l’UULODASAABI (terminal de visualisation tridimensionnelle) une image qu’on peut amplifier ou réduire à volonté »

 

 

D62 | T5-51/52 - T1C- 45/75

« les appareils UULODOO (CAMÉRAS PHOTOGRAPHIQUES) »

 

Lettre 4 | T1C-53/61

Mr DIONISIO GARRIDO BUENDIA

“d'une chambre UULOODOO (photographie électrostatique) »

 

 D 65 | T1-1/10

deux UULODOO (CAMÉRA ou APPAREIL PHOTO)

 

 

NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

 

La majorité des Ummites proviennent du site http://www.ummo-sciences.org/

Quelques des sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

http://www.denocla.com 01/09/2003.

 

 

© Denocla  octobre 06 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.