Table des matières

Analyse sémantique du vocable phonétique O-ou-xi 1

-         Présentation du CONTEXTE  1

-         L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS  1

-         L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES  2

1.      L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS  2

2.      L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS  2

-         La TRANSCRIPTION de  OUXI 2

-         TRADUCTION de OUXI dans le contexte de OEMMI OUXI BIIAEII 3

-         La TRANSCRIPTION de BIAEII 3

-         TRADUCTION de BIAEII dans le contexte  3

-         TRADUCTION de  OEMMI OUXI BIIAEII 4

Notes Bibliographiques  4

 

 

Analyse sémantique du vocable phonétique O-ou-xi

 

-          Présentation du CONTEXTE

 

GR1-6    16/05/2012   ESP

OUXI BIIAEII

Nous vous avions suggéré de lire D.I.... et Vous êtes à nouveau restés à la surface, en critiquant avec une extrême dureté votre noble frère OUXI BIIAEII, en évitant de lire le véritablement important de son message.

 

GR1-2   16/09/2011 ESP

Peut-être pourrions-nous vous dédommager avec des informations sur des sujets de grande transcendance dont nous savons qu’ils Vous intéressent particulièrement, par exemple, la nature particulière des OEMMI OUXI BIIAEII. En relation avec ce dernier, nous vous supplions de lire ou d’écouter sur votre XAANMOOAYUBAA votre frère David Icke, qui selon nos vérifications, est un OEMMI OUXI BIIAEII. (1)

 

 

-          L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

Comme nous l’avons vu, BIAEII caractérise :  L’interconnexion sélectionne un concept

Le flux reçu est caractérisé par des informations précises, modélisées, « orientées ou dirigées ».

Ces aspects des flux de type télépathiques sont approfondis de manière unique dans  PRESENCE 3 « DIEU, le Cosmos, le Paranormal et les Exocivilisations ». Une hypothèse basée sur l’analyse de plus 1000 enregistrements de Trans-Communication Instrumentale (TCI), y est développée.

 

 

Concernant O-ou-xi, il faut au préalable, pour certaines personnes peu familières, n’ayant qu’une maitrise superficielle de ce langage (difficile), il convient de bien faire la différence entre les concepts.

En effet, compte tenu de la structure hiérarchique de ce langage, les ressemblances phonétiques n’impliquent pas une similitude de concepts…

 

Entre autre, comme nous l’avons vu dans les syllabes XII,  II caractérise une délimitation.

C’est le cas de mots tels que :

 

 

D33-3

1966

ESP

UXII

la population YUUXAA UXII (PÉNALE) de UMMO est très réduite.

 

D357-2

12-03-87

ESP

IXIISII

 

Une ronce de la Terre ou un IXIISII (animal volant de Ummo) ne sont rien d'autre que des réseaux d'I.U..

 

D41-7

1966

ESP

Xii

XII.htm

les premiers Xii (JOURS)

 

 

Il ne s’agit pas du tout de cela pour le mot OUXI. Il n’y a aucune notion de délimitation (pas de notion de rotation, ni d’enfermement, etc ).

 

Le concept de  O-ou-xi est lié à un concept de fréquence.

 

Ce que nous retrouvons dans :  I X I ; un aminoacide

 

 

D58-2

03-04-67

ESP

IXI

IXI.htm

La seconde C (ndt: ARN de transfert) est porteuse d'un ( I X I ) aminoacide (souvenez-vous que les aminoacides sont de véritables modules ou liaison de PROTEINES).

 

D58-2

03-04-67

ESP

IXIMOO

IXIMOO.htm

IXIMOO - Protéines essentielles.

 

 

 

 

 

-          L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES

 

-          ESP         OUXI

 

 

1.    L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Donc a priori, pas de son ambigu.

 

 

2.    L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

Donc a priori, pas de son ambigu.

 

 

-          La TRANSCRIPTION de  OUXI

 

Nous avons suivant la méthode la TRANSCRIPTION :

 

(O) entité « a » [(U) dépendance « a » [(K) distance « a » [(S) cyclicité « a » (I) identification]

 

D’où le tableau de transcription :

 

Relations entres les concepts primaires

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

S « a » I

[(S) cyclicité « a » (I) identification

Cycle identifié

K « a » SI

[(K) distance « a » [(S) cyclicité « a » (I) identification]

La distance a un cycle identifié

U « a » KSI

[(U) dépendance « a » [(K) distance « a » [(S) cyclicité « a » (I) identification]

Dépend  de la distance du cycle identifié

O « a » UKSI

(O) entité « a » [(U) dépendance « a » [(K) distance « a » [(S) cyclicité « a » (I) identification]

L’entité dépend  de la distance du cycle identifié

 

On a donc la transcription :  L’entité dépend  de la distance du cycle identifié

 

 

 

-          TRADUCTION de OUXI dans le contexte de OEMMI OUXI BIIAEII

 

-          L’entité dépend de la (distance du cycle identifié)

-          (L’entité) dépend de la fréquence

-          L’OEMMI dépend de la fréquence

-          Corps humain lié à une fréquence

 

Autrement dit :

 

-          Humain “channelé” (injection de données à l’individu)

 

 

Cette traduction est grande partie confirmée par les éléments communiqués par la suite.

Le processus concernant David Icke, serait donc bien lié à un transfert de données du Méta-cerveau (BB) dans l’Ame (BUAWAA) de David Icke (à un moment non précisé).

J’ai aussi évoqué dans PRESENCE 3 un cas d’un ami qui paraît similaire (pp 123-126)


(GR1-8-2)
Nous avons vérifié que sur OYAGAA IL Y A EU DES CAS INEXPLICABLES POUR NOUS, CE QUE NOUS CONFESSONS HUMBLEMENT, DE L’EXISTENCE D’ETRES QUI SEMBLENT REELLEMENT AVOIR VECU UNE VIE ANTERIEURE.

 

 

 

-          La TRANSCRIPTION de BIAEII

 

Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

 

(B) L’interconnexion « a » [(I) identification « a » [(A) déplacement « a » [(E) concept « a » (II) limite]

 

D’où le tableau de transcription :

 

Relations entres les concepts primaires

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

E « a » II

(B) L’interconnexion « a » [(I) identification « a » [(A) déplacement « a » [(E) concept « a » (II) limite]

Concept délimitée

A « a » EII

(B) L’interconnexion « a » [(I) identification « a » [(A) déplacement « a » [(E) concept « a » (II) limite]

Le déplacement a un concept délimitée

I « a » AEII

(B) L’interconnexion « a » [(I) identification « a » [(A) déplacement « a » [(E) concept « a » (II) limite]

Identifie le déplacement d’un concept délimitée

B « a » IAEII

(B) L’interconnexion « a » [(I) identification « a » [(A) déplacement « a » [(E) concept « a » (II) limite]

L’interconnexion identifie le déplacement d’un concept délimité

 

La transcription de BIAEII est donc :

 

-          L’interconnexion identifie le déplacement d’un concept délimité

 

 

-          TRADUCTION de BIAEII dans le contexte

 

-          L’interconnexion identifie le déplacement d’un (concept délimité)

-          L’interconnexion (identifie le déplacement) d’un (concept délimité)

-          (L’interconnexion) a une (décision) d’un (concept spécifique)

-          L’interconnexion a une décision d’un concept spécifique

 

Autrement dit :

 

-          L’interconnexion sélectionne un concept

 

 

-           TRADUCTION de  OEMMI OUXI BIIAEII

 

-          Humain “channelé” avec des concepts spécifiques (au sens de pensées orientées ou dirigées, etc)

 

 

Notes Bibliographiques

 

La majorité des documents proviennent du site http://www.ummo-sciences.org/

Quelques des sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

http://www.denocla.com 01/09/2003.

 

© Denocla  February 17– diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.