Analyse sémantique de vocable phonétique « o »-« oudé»-« ksiéno ». 1

1.     Le contexte. 1

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS. 1

3.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES. 1

3.1.      L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 1

3.2.      L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 1

4.     La transcription du vocable OUDEGSIENOO. 2

5.     La traduction du vocable OUDEGSIENOO. 3

5.1.      Le graphe de OUDEGSIENOO. 3

5.2.      Calcul de la probabilité. 3

6.     Conclusion. 4

Notes Bibliographiques. 4

 

Analyse sémantique de vocable phonétique « o »-« oudé»-« ksiéno »

 

1.     Le contexte

 

D80

17/11/1969

ESP

OUDEXIENOO

L' IGOONOOI (ouragan chargé de sables abrasifs, dangereux, qui parvient à détruire la végétation et à éroder fortement les roches) voulut un jour lire l'OUDEXIENOO (voir note 6) des OEMMI "des lacs",

D80

17/11/1969

ESP

OUDEXIONOO

 Les OUDEXIONOO étaient des monolithes de roche poreuse et tendre en forme de baguettes

NOTE 6 : Les OUDEXIONOO étaient des monolithes de roche poreuse et tendre en forme de baguettes que l'on érigeait dans les champs et où nos ancêtres effectuaient des inscriptions relatives à des "recettes ou conseils thérapeutiques". Ils voulaient perpétuer ainsi une médecine de caractère empirico-magique. Nous conservons encore quelques-unes de ces longues colonnes

 

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

Le vocable « o »-« oudé»-« ksiéno » ou « o »-« oudé»-« ksiono » désigne des monolithes en forme de baguettes avec des inscriptions relatives à des "recettes ou conseils thérapeutiques".

 

 

3.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES

 

Nous avons les syntaxes pour ce concept :

 

-          OUDEXIENOO

-          OUDEXIONOO

 

 

3.1.          L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

A priori, le dernier son «o».

 

 

3.2.          L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Le son « ks» ambigu qui peut être GS ou KS.


Le son de « IE » et «IO ».

 

4.     La transcription du vocable OUDEGSIENOO

 

Après l’analyse des 2 syntaxes, c’est OUDEGSIENOO qui paraît la plus probable.  Elle est la plus proche de la description du contexte. Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

 

[(O) entité « a  [(U) dépendance « a  [(D) forme « a  [(E) concept « a  [(G) structure « a » [(S) cyclicité  « a » [(I) identification  « a » [(E) concept « a » [(N) flux  « a » (OO) matière] 

 

 

Relations entre les phonèmes

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

N « a » OO

 

 

[(N) flux  « a » (OO) matière] 

Flux matérialisé

E « a » NOO

 

 

 

 

 

 

[(E) concept « a » [(N) flux  « a » (OO) matière] 

Concept de flux matérialisé

I « a » ENOO

 

[(I) identification  « a » [(E) concept « a » [(N) flux  « a » (OO) matière] 

Identifie un concept de flux matérialisé

S « a » IENOO

 

[(S) cyclicité  « a » [(I) identification  « a » [(E) concept « a » [(N) flux  « a » (OO) matière] 

La cyclicité identifie un concept de flux matérialisé

G « a » SIENOO

[(G) structure « a » [(S) cyclicité  « a » [(I) identification  « a » [(E) concept « a » [(N) flux  « a » (OO) matière] 

La structure cyclique identifie un concept de flux matérialisé

E « a » GSIENOO

[(E) concept « a  [(G) structure « a » [(S) cyclicité  « a » [(I) identification  « a » [(E) concept « a » [(N) flux  « a » (OO) matière] 

Le concept de structure cyclique identifie un concept de flux matérialisé

D « a » EGSIENOO

[(D) forme « a  [(E) concept « a  [(G) structure « a » [(S) cyclicité  « a » [(I) identification  « a » [(E) concept « a » [(N) flux  « a » (OO) matière] 

Forme de concept de structure cyclique qui identifie un concept de flux matérialisé

U « a » DEGSIENOO

[(U) dépendance « a  [(D) forme « a  [(E) concept « a  [(G) structure « a » [(S) cyclicité  « a » [(I) identification  « a » [(E) concept « a » [(N) flux  « a » (OO) matière] 

Dépend de la forme du concept de la structure cyclique qui identifie un concept de flux matérialisé

O « a » UDEGSIENOO

[(O) entité « a  [(U) dépendance « a  [(D) forme « a  [(E) concept « a  [(G) structure « a » [(S) cyclicité  « a » [(I) identification  « a » [(E) concept « a » [(N) flux  « a » (OO) matière] 

L’entité dépend de la forme du concept de la structure cyclique qui identifie un concept de flux matérialisé

 

 

La transcription de OUDEGSIENOO est donc :

 

-          L’entité dépend de la forme du concept de la structure cyclique qui identifie un concept de flux matérialisé

 

5.     La traduction du vocable OUDEGSIENOO

 

Le vocable désigne des monolithes en forme de baguettes avec des inscriptions relatives à des "recettes ou conseils thérapeutiques".

 

 

-          L’entité dépend de la forme du concept de la structure cyclique (le monolithe est lié à une forme de concept de  « baguette »)  qui identifie un concept de flux matérialisé (inscriptions)

 

Autrement dit, suivant le contexte : monolithe lié à une forme de concept de  « baguette » à des inscriptions

 

 

5.1.          Le graphe de OUDEGSIENOO

 

 

 

 

5.2.          Calcul de la probabilité

 

Notons que si cette séquence de vocables avait été construite par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^11 = 1 / (3,42 x 10^13) = 1 / 30 000 milliards

 

6.     Conclusion

 

On retiendra donc la syntaxe signifiante OUDEGSIENOO : «L’entité dépend de la forme du concept de la structure cyclique (le monolithe est lié à une forme de concept de  « baguette »)  qui identifie un concept de flux matérialisé (inscriptions)», qui peut être traduit de manière simplifiée dans le contexte par : le monolithe lié à une forme de concept de  « baguette » à des inscriptions.

 

 

Notes Bibliographiques

 

La majorité des  sources des documents Oummains proviennent du site http://www.ummo-sciences.org/.

Quelques des sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

 

 

© Denocla  août 08– diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.