ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « o »-«iksi»-«o»-«woa». 1

1.     PRESENTATION DU CONTEXTE. 1

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS. 2

3.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES. 3

3.1.  L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 3

3.2.  L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 3

4.     LA TRANSCRIPTION de OIKSIOOWOA. 3

5.     LE GRAPHE DE OIKSIOOWOA. 4

6.     LA TRADUCTION DE OIKSIOOWOA. 4

6.1.  Calcul de la probabilité. 5

7.     CONCLUSION sur OIKSIOOWOA. 5

8.     NOTES BIBLIOGRAPHIQUES. 5

 

 

ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « o »-«iksi»-«o»-«woa»

 

 

1.     PRESENTATION DU CONTEXTE

 

D 792-1

 janvier 1988

ESP

OISIOOWOA

La procréation est presque inexistante au point que le taux de "disparitions" appelé par nous ASNEIIBIAEDOO, excède dans une grande mesure celui des mutations OISIOOWOA qui se montent à de rares naissances dans la nouvelle espèce.

D 792-1

 janvier 1988

ESP

OIXIOOWOA

LA FONCTION OIXIOOWOA

D 792-1

 janvier 1988

ESP

OIXIOOWOA

la géniale découverte scientifique de l'existence de la fonction OIXIOOWOA (intraduisible),

D 792-1

 janvier 1988

ESP

OIXIOOWOA

Mais avant de pénétrer dans la fonction OIXIOOWOA,

D 792-1

 janvier 1988

ESP

OIXIOOWOA

est le pas vers le quatrième stade : le OIXIOOWOA.

D 792-1

 janvier 1988

ESP

OIXIOOWOA

La probabilité que surgisse une mutation OIXIOOWOA (Une seule dans un cerveau déterminé)

D 792-1

 janvier 1988

ESP

OIXIOOWOA

La mutation OIXIOOWOA engendre par conséquent un type de cerveau radicalement différent de celui de l'OEMII dont il procède.

D 792-1

 janvier 1988

ESP

OIXIOOWOA

Cependant six millions d'années avant cela, des centaines de milliers d'êtres OEMII avaient expérimenté cette mutation qui les convertissait en cerveau OIXIOOWOA.

D 792-1

 janvier 1988

ESP

OIXIOOWOA

. C'est la phase très rare, pour nous OIXIOOWOA, l'état supérieur que peut atteindre un cerveau.

D 792-1

 janvier 1988

ESP

OIXIOOWOA

comme si ce mécanisme de réaction inhibiteur avait cessé son action, surgissent alors dans le Réseau social des milliers de mutations OIXIOOWOA.

D 792-1

 janvier 1988

ESP

OIXIOWOA

Maintenant, après cet aperçu, vous pourrez comprendre plus clairement le OIXIOWOA.

 

 

 

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

Le vocable « o »-«iksi»-«o»-«woa» décrit un « un stade d’évolution d’une entité hominisé avec une mutation multiple dans le génome qui produit une sorte de saut quantique cérébral».

 

Il s’agit d’une mutation multiple, différente d’une mutation simple qui serait alors dénommée « idougo ».

 

Voir IKSI ; WOA ; BAAYIODIXAA

 

D 792-1 :

le quatrième stade : le OIXIOOWOA.

Il se crée un autre réseau nerveux supérieur (pas nécessairement beaucoup plus intelligent), mais dont l'émergence est totalement nouvelle. C'est la phase très rare, pour nous OIXIOOWOA, l'état supérieur que peut atteindre un cerveau. L'être qui l'abrite, en plus d'être un homme comme vous l'appelez, un OEMII comme nous autres l'appelons. C'est un autre être, quoique son anatomie soit identique. Nous appelons en général cet être nouveau : OEMMIIWOA.

Voici ses caractéristiques : 

ANATOMIE : C'est l'unique phase connue, semblable à celle de l'OEMMII dont il a été engendré par mutation génétique. Son corps ne peut pas suivre l'évolution, car sa structure physique disparaît quelques années après sa naissance, quand se produit un état mental déterminé appelé WOAIRII (intraduisible).

NIVEAU INTELLECTUEL : La mutation se présente dans un génome correspondant à un futur phénotype d'intelligence élevée. Si son organisme ne disparaissait pas, on présume que sa descendance augmenterait en capacité mentale, mais ceci est indémontrable. 

CONNEXIONS CONDITIONNANTES : Nous n'avons jamais eu accès au cerveau d'un OEMMIWOA pour des raisons évidentes. Le modèle qui se présente comme le plus probable, est celui d'un encéphale avec un développement spécial du noyau amygdalien, une hyperactivité de la glande pinéale. Probablement l'apparition de deux noyaux subtalamiques clefs.

STRUCTURE cosmobiologique : Dans un OEMMIIWOA se présentent les classiques réseaux BAAYIODUU intégrés par des atomes de Krypton qui mettent son encéphale en connexion avec son BUAAWAA et avec le BUAWWEE BIAEII. Mais, de surcroît, apparaît un nouveau réseau avec un nombre, inconnu pour nous, d'atomes de Kr (Krypton) qui établit une connexion informative avec le pole cosmique d'information WOA.

FONCTION DU OEMIIWOA : Dans le cerveau de l'encéphale ayant subi ainsi une mutation, se traitent à un niveau inconscient, les UAA de WOAA. La AYUUEAOIDII ou émergence (fonction) de ce réseau nerveux, se manifeste avec une intensité grandiose dans le plan merveilleux de la Nature Cosmologique. Cet encéphale a pour mission d’injecter dans le réseau social ces lois de régulation néguentropique, à des encéphales dotés de libre arbitre, capables de les accepter ou de les repousser. L'information concernant ces lois (morales, diriez-vous) se canalise à partir de ce cerveau, jusqu'au corpus global de données que forme le patrimoine culturel de cette société.

L'OEMIIWOA se convertit ainsi en récepteur direct de certains patrons d'ordonnancement contenu en WOA, et non seulement par le truchement du B.B. comme pour le reste des êtres humains.[note5]

3.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES

 

Les syntaxes connues :

 

-         ESP      OISIOOWOA

-

-         ESP      OIXIOOWOA

-

-         ESP      OIXIOWOA

 

 

3.1. L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Le son «X» est potentiellement ambigu, avec X=KS, X=GS ou X=S.

 

Voir les tableaux des phonèmes et des concepts primaires

 

3.2. L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

Les sons longs :

 

« o ».

 

 

4.     LA TRANSCRIPTION de OIKSIOOWOA

 

Je retiens la syntaxe : OIKSIOOWOA

 

[(O) entité « a » [(I) identification « a » [(K) distance « a » (S) cyclicité « a » [(I) identification « a » [(OO) matière « a » WOA]           

 

Relations entres les phonèmes

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

OO « a » WOA

[(OO) matière « a » WOA]           

Matérialise WOA

I « a » OOWOA

[(I) identification « a » [(OO) matière « a » WOA]           

Identifie la matérialisation de WOA

S « a » IOOWOA

(S) cyclicité « a » [(I) identification « a » [(OO) matière « a » WOA]           

Le cycle identifie la matérialisation de WOA

IKSI « a » OOWOA

[(I) identification « a » [(K) distance « a » (S) cyclicité « a » [(I) identification « a » [(OO) matière « a » WOA]           

L’identification d’une fréquence identifie la matérialisation de WOA

O « a » IKSIOOWOA

[(O) entité « a » [(I) identification « a » [(K) distance « a » (S) cyclicité « a » [(I) identification « a » [(OO) matière « a » WOA]           

L’entité identifie une fréquence qui identifie la matérialisation de WOA

 

Pour OIKSIOOWOA donc la transcription suivante :

 

-         L’entité identifie une fréquence qui identifie la matérialisation de WOA

 

5.     LE GRAPHE DE OIKSIOOWOA

 

 

 

 

6.     LA TRADUCTION DE OIKSIOOWOA

 

Le vocable décrit « un stade d’évolution d’une entité hominisé avec une mutation multiple dans le génome qui produit une sorte de saut quantique cérébral».

Il s’agit d’une mutation multiple, différente d’une mutation simple qui serait alors dénommée « idougo ». Voir IKSI 

 

 

-         L’entité identifie une fréquence qui identifie la matérialisation de WOA

-         L’entité identifie une fréquence [spécifique à la mutation multiple] qui identifie la matérialisation de WOA

 

Autrement dit suivant le contexte : l’entité a une multi-mutation spécifique qui matérialise WOA

 

 

6.1.  Calcul de la probabilité

 

Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^10 = 1 / (2 x 10^12) = 1 / 20 000 milliards

 

7.     CONCLUSION sur OIKSIOOWOA

 

La syntaxe signifiante OIKSIOOWOA est transcrite par « L’entité identifie une fréquence qui identifie la matérialisation de WOA » ce qui peut-être traduit par « l’entité a une multi-mutation spécifique qui matérialise WOA».

 

 

8.     NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

 

http://www.bekkoame.ne.jp/~dr.fuk/InterNonlocF.html

La majorité des proviennent du site http://www.ummo-sciences.org/

Quelques des sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

 

 

© Denocla  novembre 08 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.