1.     Analyse sémantique de vocable phonétique «nio»-«a». 1

1.1.      Le contexte. 1

1.2.      L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS. 4

1.3.      L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES. 4

1.3.1.      L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 4

1.3.2.      L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 4

1.3.3.      La transcription du vocable. 4

1.3.4.      Le graphe du vocable. 5

1.3.5.      La traduction du vocable. 5

2.     NIIO AA. 5

2.1.      Calcul de la probabilité. 5

3.     Conclusion sur NIIO AA. 6

4.     GOONIIOADOO. 6

5.     NIIO ADOGOOI 6

6.     NIIO ADOUAXOO. 6

7.     NIIUAXOO et NIIAXOO. 7

Notes Bibliographiques. 7

 

1.     Analyse sémantique de vocable phonétique «nio»-«a»

 

1.1.  Le contexte

 

D69-3

Juin 1968

ESP

NII

( Filament vitreux ( NII )

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIAXOO

NIIAXOO (canal effecteur, transmetteur d'ordres ou de

 séries d'impulsions)

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO

Système NIIO ADOGOOI . (Ionisateur de la membrane)

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO

Notre système NIIO ADOGOOI évite ce risque

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO

Distribuées sur la périphérie du vaisseau, on trouve les

 NIIO ADOUAXOO (cellules ionisantes)

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO

Des cellules génératrices d'ions (NIIO ADOUAXOO)

 émettent des électrons

D59-3

6 Juin 1967 

ESP

NIIO A

A chaque fois ceux-ci sont constitués de NIIO A (atomes)

D58-4

avril 1967

ESP

NIIO AA

Par exemple l'étymologie de notre phonème NIIO AA

 qui tend à exprimer la même chose qu' ATOME

D58-4

avril 1967

ESP

NIIO AA

n'ont rien à voir avec les racines grecques (INDIVISIBLE)

 mais de plus ce mot NIIO AA nous sert aussi pour

parler d'une molécule chimique ou d'un petit groupe

d'atomes non liés entre eux

D58-4

avril 1967

ESP

NIIO AA

nous appelons cette interrelation à un niveau microphysique

 NIIO AA

D58-4

avril 1967

ESP

NIIO AA

une paire formée par un hypéron sigma et un proton

 au sein du noyau atomique, recevra aussi le nom

 de NIIO AA.

D58-4

avril 1967

ESP

NIIO AA

Pour différencier le type de NIIO AA que nous sommes en

 train d'étudier

D58-4

avril 1967

ESP

NIIO AA

deux atomes exercent une fonction spécifique, différente

 de celle des autres atomes contenus dans l'environnement,

 ils recevront aussi la dénomination de NIIO AA même

 si de tels atomes ne sont pas intégrés dans une molécule

D58-5

avril 1967

ESP

NIIO AA

86 NIIO AA (ATOMES ) de KRYPTON que nous appelons

 BAAIGO EIXAE (décodeurs)

D58-4

avril 1967

ESP

NIIO AAA

Le même noyau recevra le nom de NIIO AAA ainsi que

l'interaction PHOTON-ÉLECTRON

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO ADOGOOI

Système NIIO ADOGOOI . (Ionisateur de la membrane)

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO ADOGOOI

Notre système NIIO ADOGOOI évite ce risque

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO ADOGOOI

Des cellules génératrices d'ions (NIIO ADOUAXOO)

émettent des électrons

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO ADOUAXOO

Distribuées sur la périphérie du vaisseau, on trouve

 les NIIO ADOUAXOO (cellules ionisantes)

 

Note 19 : Système NIIO ADOGOOI . (Ionisateur de la membrane)
La masse de la UEWA OEMM crée un champ gravitationnel qui, sans être excessivement intense, accélère dans quelques régions intragalactiques où elle navigue et où la densité de poussière cosmique est appréciable, des particules de différentes natures qui vont s'écraser contre le XOODINAA (revêtement) en provoquant une usure irréparable à cause de cette abrasion continue.
Notre système NIIO ADOGOOI évite ce risque. La UOXOODINNAA (couche superficielle de la membrane) est pourvue d'une très fine sous-couche (XOODINAADOO, image n19a)

(XOODINAADOO, ADOUAXOO )

constituée par de très fines particules colloïdes de platine en émulsion dans un milieu au coefficient diélectrique élevé.

Distribuées sur la périphérie du vaisseau, on trouve les NIIO ADOUAXOO (cellules ionisantes) qui ont une double fonction :
en premier lieu, elles mesurent les gradients électrostatiques dans l'environnement proche de l'UEWA. Au cas ou une grande nébuleuse de poussière cosmique (particules solides de méthane, par exemple, ou de nickel-fer ou d'ammoniaque ou silicium, etc.) entoure le vaisseau, on peut arriver que les particules soient neutres (sans charge électrique) ou ionisées (+ ou -).

Supposez le premier cas : c'est-à-dire neutres. Les particules s'orienteront vers le Vaisseau car le gradient gravitationnel est favorable à ce flux (image n19b).

Les systèmes de détection que nous vous avons décrits dans ce document ont enregistré à l'avance la densité spatiale de ces particules, leur spectre gravimétrique (c'est-à-dire la distribution statistique en fonction de leurs masses et morphologies), leur composition chimique et leur charge électrostatique moyenne (nulle dans le cas présent) ainsi que leur fonction cinématique par rapport aux centres galactiques émetteurs de référence (vitesse relative de déplacement et direction, coefficient d'expansion de la nébuleuse, etc.).

Toutes ces données sont analysés dans le XANMOO central provoquant la réponse de la NIIO ADOGOOI (système de protection antiabrasion). Des cellules génératrices d'ions (NIIO ADOUAXOO) émettent des électrons impulsés avec une énergie élevée qui sont projetés en trajectoires paraboliques vers l'extérieur (image n19C).

Simultanément, la membrane de platine colloïdale (XOODINNADOO) est chargée avec un potentiel électrostatique qui peut atteindre des valeurs entre 180000 et 900600 volts (potentiel négatif). Chaque particule qui se dirige vers la membrane (image B, voir plus haut) à une vitesse U capte un ou plusieurs électrons, provenant du flux émis par l'UEWA. La particule devient alors ionisée. Comme le gradient de potentiel électrique est très élevé à proximité du vaisseau, la répulsion électrique compense aussi bien l'énergie cinétique que la force d'attraction gravitationnelle de façon telle que la particule assaillante est déviée dans sa trajectoire et n'établit pas le contact avec la surface de l'UOXODINAA.

Dans le cas où la poussière cosmique est (déjà) ionisée, la sousmembrane de platine s'électrise avec une charge identique à celle du nuage agresseur. Observez que la XOODINAADOO est protégée par une autre couche supérieure de même nature ou matière céramique que l'UOXOODINAA.

 

 

1.2. L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

Le phonème   «nio»-«a» désigne en général un concept équivalent pour nous à celui de l’« atome ». Mais, il s’agit bien d’autre chose d’un point de vue sémantique.

D58-4 : « ce mot NIIO AA nous sert aussi pour parler d'une molécule chimique ou d'un petit groupe d'atomes non liés entre eux. Une telle confusion est issue de conceptions physiques différentes car nous, nous concevons les particules sousatomiques comme de simples changements d'axe dans un Réseau pluridimensionnel, liées à une fonction probabiliste. Ainsi quand de telles entités sont reliées de quelque façon, nous appelons cette interrelation à un niveau microphysique NIIO AA. Ainsi par exemple, une paire formée par un hypéron sigma et un proton au sein du noyau atomique, recevra aussi le nom de NIIO AA. Le même noyau recevra le nom de NIIO AAA ainsi que l'interaction PHOTON-ÉLECTRON. Pour différencier le type de NIIO AA que nous sommes en train d'étudier, nous mettrons un chiffre codé devant le phonème. Ainsi quand deux atomes exercent une fonction spécifique, différente de celle des autres atomes contenus dans l'environnement, ils recevront aussi la dénomination de NIIO AA même si de tels atomes ne sont pas intégrés dans une molécule à l'aide d'une liaison chimique. » 

 

1.3.  L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES

 

Nous avons uniquement NIIO AA.

 

1.3.1.   L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 


« i » et « a » longs.

 

 

1.3.2.   L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Pas d’ambiguïté.

 

Voir le tableau phonétique

Voir la transcription

 

1.3.3.   La transcription du vocable

 

Je vais analyser la syntaxe NIIO AA

 

tableau concepts/application du soncept

 

Dans la forme syntaxique la plus simple nous avons :

 

 (N) flux « a » [(II) identification permanente « a » (O) entité]

 

Relations entre les phonèmes

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

II « a » O

 

[(II) identification permanente « a » (O) entité]

La délimitation a une l’entité

N « a » IIO

(N) flux « a » [(II) identification permanente « a » (O) entité]

Le flux délimite une l’entité

 

Une transcription est donc :

 

-          Le flux délimite une l’entité

 

1.3.4.   Le graphe du vocable

 

 

 

 

1.3.5.   La traduction du vocable

 

« … les particules sous atomiques comme de simples changements d'axe dans un Réseau pluridimensionnel, liées à une fonction probabiliste. Ainsi quand de telles entités sont reliées de quelque façon, nous appelons cette interrelation à un niveau microphysique NIIO AA »

 

-          Le flux délimite une l’entité

 

Suivant le contexte, il peut s’agir d’un flux entre 2 OAWOO qui délimite l’entité.

En d’autres termes, c’est quand il y a un flux entre 2 OAWOO que l’entité peut-être définie par sa vitesse, son énergie ou sa masse…

 

2.     NIIO AA

 

Le flux a un déplacement permanent, c’est-à-dire qu’il est dynamique, stable.

En particulier, il est ici probabiliste.

 

 

2.1. Calcul de la probabilité

 

Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^6 = 1 / (24 x 10^6) = 1 / 24 millions

3.     Conclusion sur NIIO AA

 

La syntaxe signifiante est NIIO AA, elle caractérise « un flux délimite une entité dynamique».

 

Plus précisément dans le contexte de la physique Oummaine avec un concept extrêmement différent de notre concept actuel d’atome, il faut probablement comprendre que : « c’est quand il y a un flux entre 2 OAWOO que l’entité peut-être définie par sa vitesse, son énergie ou sa masse…Ce flux est probabiliste. »

 

 

4.     GOONIIOADOO

 

Voir détail GOONIIOADOO

Globalement nous reconnaissons facilement :

 

GOO = « structure de la matière »

NIIO  AA = « atome » = “un flux délimite une l’entité » «dynamique »

NIIOADOO = « ions »

 

Avec ADOO = Le segment ADOO = (A) déplacement « a » [ (D) manifestation « a » (OO) matière]

= le déplacement a une forme matérialisée

 

D’où GOONIIOADOO  = « la structure de la matière a un flux délimite une entité dont le déplacement a une forme matérialisée »

 

Une véritable traduction n’est pas possible car notre concept atomique est un non-sens.

Suivant un contexte Oummain, ceci décrit globalement « une structure ionisée », c’est à dire un « plasma ».

 

 

5.     NIIO ADOGOOI

 

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO ADOGOOI

Système NIIO ADOGOOI . (Ionisateur de la membrane)

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO ADOGOOI

Notre système NIIO ADOGOOI évite ce risque

 

Nous avons donc NIIO ADOGOOI qui exprime « la ionisation qui a une structure matérielle identifiée ».

 

6.     NIIO ADOUAXOO

 

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO ADOUAXOO

Distribuées sur la périphérie du vaisseau, on trouve les

 NIIO ADOUAXOO (cellules ionisantes)

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIO ADOUAXOO

Des cellules génératrices d'ions (NIIO ADOUAXOO)

 émettent des électrons

 

Le concept global de NIIO ADOUAXOO est « cellules ionisantes ».

 

Nous avons le segment UAXOO qui désigne un « récepteur ».

 

D’où NIIO ADOUAXOO qui exprime « la ionisation a un récepteur ».

 

 

 

7.     NIIUAXOO et NIIAXOO

 

D69-3

Juin 1968

ESP

NIIAXOO

NIIAXOO (canal effecteur, transmetteur d'ordres ou de

 séries d'impulsions)

 

Les canaux de transmission d'information au seins de nos équipements sont de deux types : NIIUAXOO (canal récepteur ou transmetteur de données) et NIIAXOO (canal effecteur, transmetteur d'ordres ou de séries d'impulsions) pour la mise en marche des différents organes exécutifs de la AYUU (Réseau).

 

On retrouve NII le concept de « canal » = « un flux délimité »

 

D’où NIIUAXOO qui exprime exactement « canal récepteur ».

 

Et NIIAXOO qui exprime exactement « canal émetteur ».

 

 

Notes Bibliographiques

 

La majorité des  sources des documents proviennent du site http://www.ummo-sciences.org/.

Quelques des sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

 

 

© Denocla  décembre 05– diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.