1.      ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE «go»-« inou » «ousguigui». 1

1.1.        PRESENTATION DU CONTEXTE. 1

1.2.        L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS. 2

1.3.        L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES. 3

1.3.1.     L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 3

1.3.2.     L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 3

1.4.        LA TRANSCRIPTION DE GOOINUU.. 3

1.4.1.     LE TABLEAU DE TRANSCRIPTION.. 3

1.4.2.     Le graphe de GOOINUU.. 4

1.5.        LA TRADUCTION DE GOOINUU.. 4

1.6.        LA TRANSCRIPTION DE UXGIGII 5

1.6.1.     LE TABLEAU DE TRANSCRIPTION.. 5

1.7.        LA TRADUCTION DE UXGIGII 6

1.8.        Calcul de la probabilité. 6

1.9.        CONCLUSION SUR GOOINUU UXGIIGII 6

2.      LA TRADUCTION DE UXGIGIIAM... 6

3.      LA TRADUCTION DE ONNOXOO.. 7

2.      NOTES BIBLIOGRAPHIQUES. 7

 

 

1.     ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE «go»-« inou » «ousguigui»

 

1.1. PRESENTATION DU CONTEXTE

 

Lettre D731

« Les GOOINUU UXGIIGII sont ces filaments situés dans un cadre tridimensionnel pourvus de masse. Si nous pouvions les visualiser, leurs formes seraient approximativement ainsi :

 

S731-f6

La première phase du processus consiste en un enregistrement de la DONNÉE. L'information se grave sur le GOOINUU UXGIIGII sous forme d'ondes stationnaires au sein de la section filamenteuse…

 

Le filament entre deux nodules peut entrer en vibration longitudinale périodique (propagation axiale) oscillant en onde stationnaire. Cette oscillation a une signification d'INFORMATION. Exprimé d'une autre façon: GOOINUU UXGIIGII (chaîne massique) code et décode l'information, la stockant dans sa zone filamenteuse et l'éjectant ou la consommant par chaque paire de nodules. »

 

D 41-5 :

« des UAMIIGOOINUU (ALIMENTS SOLIDES) » [NB : les aliments « solides » sortent d’un « tuyau » comme des « spaghettis »]

 

D59-1 :

« que notre image du WAAM , bien que nous le considérions comme un UXGIIGIIAM (ESPACE) pluridimensionnel qui subit dans sa structure des courbures multiples (que nous appelons masses), ne ressemble en rien au concept D'ESPACE TRIDIMENSIONNEL EUCLIDIEN »

 

 

D 731

20/03/1987

ESP

GOOINUU UXGIIGII

Les GOOINUU UXGIIGII sont ces filaments situés

dans un cadre tridimensionnel pourvus de masse

D 731

20/03/1987

ESP

Gooniuu uxgigii

S731-f8e ( oemmi, Gooniuu uxgigii )

D59-3

6 Juin 1967 

ESP

OAWOO UXGIGII

imaginez maintenant un nouveau système

référentiel de deux OAWOO UXGIGII, chacun

d'eux formant 90° avec les quatre antérieurs

D59-3

6 Juin 1967 

ESP

OAWOO UXGIGII

que nous appelons OAWOO UXGIGII car ils

 représentent le cadre tri-dimensionnel de référence

D59-3

6 Juin 1967 

ESP

OAWOO UXGIGII

OAWOO UXGIGII qui en réalité n'existent

pas car ils sont aussi conventionnels qu'un symbole

D59-2

06/05/1967

ESP

UXGIGIAM

Notre conception de l'UXGIGIAM (ESPACE) est

radicalement différente.

D69-4

juin-68

ESP

UXGIGIAM ONNOXOO

Naturellement on connaît avec une relative

 exactitude la fonction mathématique du

" plissement de l'espace " que nous appelons

UXGIGIAM ONNOXOO

D59-2

06/05/1967

ESP

UXGIGIAM WAAM

les OEMII d'UMMO, savons nous que notre

conception de l'UXGIGIAM WAAM (ESPACE)

 est la VRAIE

D 731

20/03/1987

ESP

uxgigii

S731-f8e ( oemmi, Gooniuu uxgigii )

D59-2

06/05/1967

ESP

UXGIGIIAM WAAM

découvrir prudemment quelques aspects de

 notre théorie de UXGIGIIAM WAAM (ESPACE

 PHYSIQUE RÉEL)

D59-2

06/05/1967

ESP

UXGIGIIAMM WAAM

NOTRE THÉORIE DE L'UXGIGIIAMM WAAM (ESPACE).

D59-1

01/05/1967

ESP

UXGIIGIIAM

que notre image du WAAM , bien que nous le

 considérions comme un UXGIIGIIAM (ESPACE)

 pluridimensionnel

 

D77

17/11/1969

ESP

USGIGIIAM

AYIIO NOOXOEOOYAA DOEE USGIGIIAM "cette planète

verdâtre paraît flotter dans l'espace "

 

 

D 731

20/03/1987

ESP

GOOINUU

Les GOOINUU UXGIIGII sont ces filaments situés dans un cadre tridimensionnel pourvus de masse

D 731

20/03/1987

ESP

GOOINUU

L'information se grave sur le GOOINUU UGIIGI sous forme d'ondes stationnaires au sein de la section filamenteuse.

D 731

20/03/1987

ESP

GOOINUU 

. Exprimé d'une autre façon: GOOINUU UGIIIGI (chaîne massique) code et décode l'information,

D 731

20/03/1987

ESP

GOOINUU UGIIGI

L'information se grave sur le GOOINUU UGIIGI sous forme d'ondes stationnaires au sein de la section filamenteuse.

D 731

20/03/1987

ESP

GOOINUU UGIIIGI

. Exprimé d'une autre façon: GOOINUU UGIIIGI (chaîne massique) code et décode l'information,

D 731

20/03/1987

ESP

GOOINUU UXGIIGII

Les GOOINUU UXGIIGII sont ces filaments situés dans un cadre tridimensionnel pourvus de masse

 

 

D41-5

1966

ESP

UAMIIGOOINUU

Le moment des UAMIIGOOINUU (ALIMENTS SOLIDES)

 est arrivé

 

1.2. L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

Nous avons clairement deux vocables :

 

-          «go»-« inou » exprimant d’une « chaîne massique», de « filaments (matériels, solides)». Les aliments « solides » UAMIIGOOINUU sont fournis sous forme « boîtes de conserve » NUUGII par un réseau de « tuyaux » NUUDAIAA.

 

 

 

D41-4 : « Sur UMMO existent des centres distributeurs reliés par un vaste réseau de tubes NUUDAIAA ou conductions souterraines à tous les XAABII (MAISONS) de la région. Ces produits (alimentaires ou non) sont conduits sous forme de cylindres NUUGII le long des canalisations citées, de forme semblables à celle des tubes pneumatiques employés sur Terre. »

-          «ousguigui» exprime un concept de « cadre tridimensionnel ». « les quatre "axes" (OAWOO) (faites attention au véritable concept d'OAWOO) que nous appelons OAWOO UXGIGII car ils représentent le cadre tri-dimensionnel de référence ».

 

voir aussi OAWOO

 

1.3. L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES

 

La forme syntaxique « GOOINUU » parait bien identifiée :

 

-          GOOINUU UXGIIGII

-          Gooniuu uxgigii

-         UAMIIGOOINUU

 

La forme syntaxique « UXGIGII» parait la plus probable :

 

-          GOOINUU UXGIIGII

-          Gooniuu uxgigii

-          OAWOO UXGIGII

-         USGIGIIAM

-          UXGIGIAM

-          UXGIGIAM ONNOXOO

-          UXGIGIAM WAAM

-          uxgigii

-          UXGIGIIAM WAAM

-          UXGIGIIAMM WAAM

-         UXGIIGIIAM

 

1.3.1.   L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Il y a une ambiguïté le son du « X » qui peut être un « s ».

On vérifiera par la transcription.

 

Voir le tableau phonétique

Voir la transcription

 

 

1.3.2.   L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

Les sons longs sont bien identifiés.

 

1.4. LA TRANSCRIPTION DE GOOINUU

 

1.4.1.   LE TABLEAU DE TRANSCRIPTION

 

(G) structure « a » [(OO) entité permanente « a » [(I) identification « a » [(N) flux  “a” (UU) dépendance permanente]

 

D’où le tableau de transcription :

 

Relations entres les concepts primaires

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

N « a » UU

 [(N) flux  “a” (UU) dépendance permanente]

Le flux a une dépendance permanente

 

I « a » NUU

 [(I) identification « a » [(N) flux  “a” (UU) dépendance permanente]

Identifie un flux qui a une dépendance permanente

O « a » INUU

 [(OO) entité permanente « a » [(I) identification « a » [(N) flux  “a” (UU) dépendance permanente]

La matière identifie un flux qui a une dépendance permanente

G « a » OINUU

(G) structure « a » [(OO) entité permanente « a » [(I) identification « a » [(N) flux  “a” (UU) dépendance permanente]

La structure matérielle identifie un flux qui a une dépendance permanente

 

La transcription de GOOINUU est donc :

 

-    La structure matérielle identifie un flux qui a une dépendance permanente.

 

 

1.4.2.   Le graphe de GOOINUU

 

 

 

 

 

1.5. LA TRADUCTION DE GOOINUU

 

 

-    (La structure a une entité matérielle) qui (identifie un flux qui a une dépendance permanente).

-    (La structure massique) (filamenteuse continue)

 

-          structure massique filamenteuse continue.

 

D’une manière simplifiée : une structure cylindrique, telles qu’une corde, un fil, un tuyau, etc.

 

 

1.6. LA TRANSCRIPTION DE UXGIGII

 

1.6.1.   LE TABLEAU DE TRANSCRIPTION

 

Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

 

(U) dépendance « a » [(G) structure « a » [(S) cyclicité « a » [(G) structure « a » [(I) identification « a » [(G) structure « a » (II) limite ]

 

D’où le tableau de transcription :

 

Relations entres les concepts primaires

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

G « a » II

 [(G) structure « a » (II) limite ]

Structure délimitée

I « a » GII

 [(I) identification « a » [(G) structure « a » (II) limite ]

Identifie une structure délimitée

G « a » IGII

 [(G) structure « a » [(I) identification « a » [(G) structure « a » (II) limite ]

La structure identifie une structure délimitée

S « a » GIGII

 [(S) cyclicité « a » [(G) structure « a » [(I) identification « a » [(G) structure « a » (II) limite ]

Le cycle a une structure qui identifie une structure délimitée

G « a » SGIGII

 [(G) structure « a » [(S) cyclicité « a » [(G) structure « a » [(I) identification « a » [(G) structure « a » (II) limite ]

La structure cyclique a une structure qui identifie une structure délimitée

U « a » GSGIGII

(U) dépendance « a » [(G) structure « a » [(S) cyclicité « a » [(G) structure « a » [(I) identification « a » [(G) structure « a » (II) limite ]

La dépendance a une structure cyclique qui a une structure qui identifie une structure délimitée

 

La transcription de UXGIGII est donc :

 

-    La dépendance a une structure cyclique qui a une structure qui identifie une structure délimitée.

 

 

1.7. LA TRADUCTION DE UXGIGII

 

« les quatre "axes" (OAWOO) (faites attention au véritable concept d'OAWOO) que nous appelons OAWOO UXGIGII car ils représentent le cadre tri-dimensionnel de référence ».

 

-          (La dépendance a une structure cyclique) qui a une (structure qui identifie) une (structure délimitée)

-          (la configuration ‘angulaire’ ) a (une structure de référence) qui a une (structure tri-dimensionnelle délimitée).

 

-          la configuration ‘angulaire’ a un cadre de référence tri-dimensionnel.

 

Ce qui peut-être résumé par : cadre tri-dimensionnel [massique ou physique]

 

 

1.8.  Calcul de la probabilité

 

Notons que si ce vocable GOOINUU UXGIIGII avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^14 = 1 / (1,6 x 10^17) = 1 / 16 millions de milliards

 

1.9. CONCLUSION SUR GOOINUU UXGIIGII

 

 

La forme syntaxique « GOOINUU UXGIGII » est signifiante, car elle exprime bien un concept relatif à une « structure massique filamenteuse tri-dimensionnelle massique», conformément aux concepts du contexte.

 

 

2.     LA TRADUCTION DE UXGIGIIAM

 

D59-2

06/05/1967

ESP

UXGIGIAM

Notre conception de l'UXGIGIAM (ESPACE) est

radicalement différente.

D69-4

juin-68

ESP

UXGIGIAM ONNOXOO

Naturellement on connaît avec une relative

 exactitude la fonction mathématique du

" plissement de l'espace " que nous appelons

UXGIGIAM ONNOXOO

D59-2

06/05/1967

ESP

UXGIGIAM WAAM

les OEMII d'UMMO, savons nous que notre

conception de l'UXGIGIAM WAAM (ESPACE)

 est la VRAIE

D59-2

06/05/1967

ESP

UXGIGIIAM WAAM

découvrir prudemment quelques aspects de

 notre théorie de UXGIGIIAM WAAM (ESPACE

 PHYSIQUE RÉEL)

D59-2

06/05/1967

ESP

UXGIGIIAMM WAAM

NOTRE THÉORIE DE L'UXGIGIIAMM WAAM (ESPACE).

D59-1

01/05/1967

ESP

UXGIIGIIAM

que notre image du WAAM , bien que nous le

 considérions comme un UXGIIGIIAM (ESPACE)

 pluridimensionnel

 

Le vocable est décrit par « UXGIIGIIAM (ESPACE) pluridimensionnel » et « UXGIGIIAM WAAM (ESPACE PHYSIQUE RÉEL) ». Et par ailleurs : « la fonction mathématique du "plissement de l'espace" que nous appelons UXGIGIAM ONNOXOO ».

 

Nous avons donc UXGIGIIAM 

= « la configuration ‘angulaire’ a un cadre tri-dimensionnel de référence dont la structure délimite le cadre » « a » [(A) déplacement  « a » (M) jointure]

= le cadre tri-dimensionnel réel a un déplacement joint

 

Autrement dit :

 

= cadre tri-dimensionnel massique dans lequel on peut se déplacer

 

3.     LA TRADUCTION DE ONNOXOO

 

D69-4

juin-68

ESP

UXGIGIAM ONNOXOO

Naturellement on connaît avec une relative

 exactitude la fonction mathématique du

" plissement de l'espace " que nous appelons

UXGIGIAM ONNOXOO

 

NR-20

17/01/2004

FR

OAWOOLEA

L'analyse des données au moment de la survenue de

 ce phénomène permet d'affiner les paramètres du

modèle mathématique que nous allons injecter dans

 le SANMOO (ordinateur) de chaque OAWOOLEA OUEWA

 OEM (vaisseau spatial) destiné à voyager au travers

des conditions isodynamiques relatives au prochain plissement.

 

ONNOXOO caractérise un plissement de l’UXGIGIAM.

 

OXO désigne une « trajectoire cyclique » comme l’orbitale d’un corps céleste. (cf. WADOOXOAA )

 

ONNOXOO = [ (O) entité « a » (NN) flux permanent] « a » [une trajectoire cyclique]

= l’entité a un flux permanent qui a une trajectoire cyclique

= l’entité a un ‘mouvement’ permanent qui décrit une trajectoire qui est périodique

 

D’où UXGIGIAM ONNOXOO : 

 

« le cadre tri-dimensionnel massique dans lequel on peut se déplacer a une entité qui a un ‘mouvement’ permanent qui décrit une trajectoire qui est périodique. »

 

Dit plus simplement :

 

« le cadre tri-dimensionnel massique dans lequel on peut se déplacer a un ‘mouvement’ permanent qui décrit une trajectoire qui est périodique. »

 

2.     NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

 

La majorité des documents du site http://www.ummo-sciences.org/

Quelques des sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

http://www.denocla.com 01/09/2003.

 

 

© Denocla  décembre 05 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.