Analyse sémantique de vocable phonétique «é»-« illa »-«olowa ». 1

1.     Le contexte. 1

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS. 1

3.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES. 1

3.1.      L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 1

3.2.      L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 1

4.     La transcription du vocable EYAOLOOWA. 1

5.     La traduction du vocable EYAOLOOWA. 2

5.1.      Calcul de la probabilité. 3

6.     Conclusion sur EYAOLOOWA. 3

NOTES BIBLIOGRAPHIQUES. 3

 

Analyse sémantique de vocable phonétique «é»-« illa »-«olowa »

 

1.      Le contexte

 

D41-15

1966

ESP

EYAOLOOWA

parmi eux seront élus les quatre EYAOLOOWA

D41-15

1966

ESP

EYAOLOWAO

Aucun des quatre EYAOLOWAO ne peut avoir des attributions

de responsabilités supérieures à ses 3 camarades.

 

 

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

Le vocable phonétique «é»-« illa »-«olowa » désigne un «élu du AELEWE conseil supérieur d’Oummo».

 

 Voir ELOOWA

 

3.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES

 

Nous avons :

 

-         ESP EYAOLOOWA

-         ESP EYAOLOWAO

 

 

3.1. L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Il y a une distorsion syntaxique sur WA et WAO, ou bien dans un cas l’on désigne la fonction d’élu et dans l’autre cas on désigne la personne « O » qui assume la fonction d’élu.

 

A priori, pas d’autre son ambigu.

 

 

3.2. L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

Voir ELOOWA

Le son « o » est probablement long.

 

4.     La transcription du vocable EYAOLOOWA

 

Nous avons donc :

 

(E) concept « a » [(Y) spatialité « a » [(A) déplacement « a » [(O) entité « a » [(L) changement « a » [(OO) matière « a » [(W) génération « a » (A) déplacement] 

 

Relations entre les phonèmes

Transcription de la relation

entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

W « a » A

(W) génération « a » (A) déplacement] 

 

Génère un déplacement

OO « a » WA

[(OO) matière « a » [(W) génération « a » (A) déplacement] 

 

Matérialise la génération d’un déplacement

L « a » OOWA

 

[(L) changement « a » [(OO) matière « a » [(W) génération « a » (A) déplacement] 

 

Le changement d’état matérialise la génération d’un déplacement

O « a » LOOWA

 

 

[(O) entité « a » [(L) changement « a » [(OO) matière « a » [(W) génération « a » (A) déplacement] 

 

L’entité a un changement d’état qui matérialise la génération d’un déplacement

A « a » OLOOWA

 

 

[(A) déplacement « a » [(O) entité « a » [(L) changement « a » [(OO) matière « a » [(W) génération « a » (A) déplacement] 

 

Le déplacement de l’entité a un changement d’état qui matérialise la génération d’un déplacement

Y « a » AOLOOWA

 

 

(E) concept « a » [(Y) spatialité « a » [(A) déplacement « a » [(O) entité « a » [(L) changement « a » [(OO) matière « a » [(W) génération « a » (A) déplacement] 

 

La spatialité du déplacement de l’entité a un changement d’état qui matérialise la génération d’un déplacement

E « a » YAOLOOWA

 

 

(E) concept « a » [(Y) spatialité « a » [(A) déplacement « a » [(O) entité « a » [(L) changement « a » [(OO) matière « a » [(W) génération « a » (A) déplacement] 

 

Le concept de spatialité du déplacement de l’entité a un changement d’état qui matérialise la génération d’un déplacement

 

Une transcription est donc :

 

- Le concept de spatialité du déplacement de l’entité a un changement d’état matérialise la génération d’un déplacement

 

 

5.     La traduction du vocable EYAOLOOWA

 

-          (Le concept de spatialité du déplacement de l’entité) a un changement d’état qui matérialise la génération d’un déplacement

-          Le concept de « cerveau » a un changement d’état qui (matérialise la génération d’un déplacement)

-          Le concept de « cerveau » change (matériellement le cours des choses)

 

Autrement dit :  Les « cerveaux » changent matériellement le cours des choses

 

 

5.1. Calcul de la probabilité

 

Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^9 = 1 / (1,18 x 10^11) = 1 / 100 milliards

 

6.     Conclusion sur EYAOLOOWA

 

La syntaxe EYAOLOOWA décrit « Le concept de spatialité du déplacement de l’entité a un changement d’état matérialise la génération d’un déplacement» ce qui peut-être traduit par « Les « cerveaux » changent matériellement le cours des choses».

 

 

NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

 

La majorité des documents proviennent du site http://www.ummo-sciences.org/

Quelques sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

http://www.denocla.com 01/09/2003.

 

 

© Denocla  février 09 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.