1.     Le contexte. 1

2.     IDENTIFICATION DES CONCEPTS. 1

a.     L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 1

b.     L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 1

3.     LA TRANSCRIPTION DE EXUEE. 1

4.     LE GRAPHE DE EXUEE. 2

5.     LA TRADUCTION DE EXUEE. 3

6.     Calcul de la probabilité. 3

7.     CONCLUSION SUR EXUEE. 3

8.     LA TRADUCTION DE AAIODI EXUEE. 4

 

 

1.     Le contexte

 

Ref.document : 105

« les premiers (êtres vivants) d’entropie négative ou néguentropique et les seconds (ceux non vivant), posi-entropiques (AAIODII EXUEE et AAIODII YOOWAA respectivement) »

 

« les êtres AAIODII IOWAA (Choses (seres) inertes comme vous diriez) tels une molécule d’argon, un aérolithe, ou un faisceau de micro-onde, se caractérisent parce qu’ils dégradent leur propre complexité. »

 

 

2.     IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

Le concept de forme syntaxique « AAIODII EXUEE » exprime un concept relatif à « l’entropie négative ou néguentropique » des êtres vivants qui captent des informations externes pour les ordonner.

 

Voir le concept de AIOODI.

 

a.     L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Il a y donc une ambiguïté sur le son du « X » qui peut être simplement un « s ».

 

Voir le tableau phonétique

Voir la transcription

 

 

b.     L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

Le « é » long final paraît bien identifié.

 

3.     LA TRANSCRIPTION DE EXUEE

 

Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

(E) représentation mentale « a » [ (G) structure « a » [ (S) cyclicité « a » [(U) dépendance « a » [(EE) représentation mentale permanente]

 

D’où le tableau de transcription de EXUEE :

 

Relations entres les concepts primaires

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

U « a » EE

[(U) dépendance « a » [(EE) représentation mentale permanente]

Dépend du modèle

S « a » UEE

[ (S) cyclicité « a » [(U) dépendance « a » [(EE) représentation mentale permanente]

Le cycle dépend du modèle

G « a » SUEE

[ (G) structure « a » [ (S) cyclicité « a » [(U) dépendance « a » [(EE) représentation mentale permanente]

La structure cyclique dépend du modèle

E « a » GSUEE

(E) représentation mentale « a » [ (G) structure « a » [ (S) cyclicité « a » [(U) dépendance « a » [(EE) représentation mentale permanente]

La représentation mentale a une structure cyclique qui dépend du modèle

 

Transcription de EXUEE :

 

-   La représentation mentale a une structure cyclique qui dépend du modèle

 

 

4.     LE GRAPHE DE EXUEE

 

 

 

 

5.     LA TRADUCTION DE EXUEE

 

Suivant le contexte, les êtres vivants captent des informations externes pour les ordonner :

 

-          La représentation mentale a (une structure cyclique qui dépend du modèle)

-          Les informations sont ordonnées suivant des modèles

 

6.     Calcul de la probabilité

 

Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^5 = 1 / 1,4 millions

 

7.     CONCLUSION SUR EXUEE

 

La forme syntaxique « « EXUEE » paraît être signifiante, car elle exprime une « représentation mentale a une structure cyclique qui dépend du modèle» ce qui est conforme au contexte du concept d’« l’entropie négative ou néguentropique » des êtres vivants qui captent des informations externes pour les ordonner. On peut penser que ces informations captées sont comparées à des modèles pour être ordonnées : « Les informations sont ordonnées suivant des modèles ».

 

 

8.     LA TRADUCTION DE AAIODI EXUEE

 

Voir le concept de AIOODI.

 

Nous avons donc pour les êtres vivants :

 

La réalité absolue a une forme identifiable dont les informations sont ordonnées suivant des modèles.

 

 

 

© Denocla  décembre 05– diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.