ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE «é »-« i »-« mi ». 1

1.                            PRESENTATION DU CONTEXTE. 1

2.                            L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS. 2

3.                            L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES de «ou»-«é»-«ine»  «ga»  «é »-« i »-« mi »  2

3.1.                         L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 2

3.2.                         L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 2

4.                            LA TRANSCRIPTION DE EIBIENEE. 2

5.                            LA TRADUCTION DE EIBIENEE. 3

6.                            L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES de «ou»-«é»-«ine»  «ga»  «é »-« i »-« mi »  3

6.1.                         L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 3

6.2.                         L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 3

7.                            LA TRANSCRIPTION DE UUEIN. 3

8.                            LA TRADUCTION DE UUEIN. 3

9.                            LA TRANSCRIPTION DE EIMII 4

10.                          LA TRADUCTION DE EIMII 4

11.                          LA TRADUCTION DE UUEIN GAA EIMII 4

12.                          L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES de «ga »-«one»-« maé »-« i ». 4

12.1.                       L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 4

12.2.                       L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 4

13.                          LA TRANSCRIPTION DE ONMAEI 4

14.                          LA TRADUCTION DE ONMAEI 5

15.                           Calcul de la probabilité de UUEIN GAA EIMII 5

16.                          CONCLUSION. 5

NOTES BIBLIOGRAPHIQUES. 6

 

 

ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE «é »-« i »-« mi »

 

1.     PRESENTATION DU CONTEXTE

 

D71

??/??/1967

ESP

EIBIENEE

L'obtention des résultats est obtenue par trois types de GAA EIBIENEE (visualisateurs d'images).

-          ( GAA OBEE A ) : Imprimantes (typographie, ligne et encre dégradée, polychrome ou blanc et noir).

-          ( GAA DNMAAEI ) : Visualisateurs numériques (simples compteurs de base 12).

-         ( UUEIN GAA EIMII ) : Visualisateurs tridimensionnels d'images.

 

 

D41-14

1966

ESP

EIMII

Il n'est pas non plus toujours commode de porter les équipements pourvus de UEIN GAA EIMII (écran visualisateur d'images) qui remplacent nos UULODASAABII pendant nos voyages

D47-1

1966

ESP

EIMII

existe un UEIN GAA EIMII (gigantesque écran) où l'on peut contempler schématiquement toutes les structures du neuroencéphale.

D71

??/??/1967

ESP

EIMII

( UUEIN GAA EIMII ) : Visualisateurs tridimensionnels d'images.

D41-11

1966

ESP

EIMII

Le système d'intégration des images diffère totalement de celui employé par les systèmes de télévision terrestre, dans lesquelles l'image est explorée ou balayée par un faisceau de rayons cathodiques dynamique. L'image obtenue par nous accède au contraire directement à l'UEIN GAA EIMII (écran de visualisation), au moyen d'une infinité de cellules terminales d'autant de fibres optiques, dont les sections atteignent seulement quelques microns terrestres. Dans la perception visuelle de cette image n'intervient pas la persistance d'images rétiniennes ni l'effet psychologique ou phénomène PHI connu par les spécialistes terrestre de psychologie.

 

 

D71

??/??/1967

ESP

DNMAAEI

( GAA DNMAAEI ) : Visualisateurs numériques (simples compteurs de base 12).

 

D33-3

1966

ESP

GAA

OYA.htm

le GAA ONMAEI du XANMOO (écran visualisateur des chiffres fournis par l'ordinateur)

 

D72

22/03/1969

ESP

UUEIN GAA EIMII

UUEIN GAA EIMII

 

 

 

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

Le phonème « ga » « é »-« ibiéné » décrit de manière générale des équipements codant des représentations visuelles ou imprimées. Les dénominations spécifiques semblent préciser la fonction du type de la représentation visuelle (graphes imprimés, chiffres, images 3D).

 

Le phonème «ga» n’est pas explicité dans le document pour ce contexte. La transcription de GAA est « structure dynamique ». Compte tenu de la nature dynamique nécessaire au rendu visuel ou aux éditions, ce qui suivant le contexte caractérise donc probablement la nature fonctionnellement dynamique de la structure des représentations visuelles ou imprimées. D’une manière simplifiée, il s’agit du matériel qui restitue l’image visuelle ou imprimée sans spécification fonctionnelle précise.

 

Les séquences «ga »-«obé» expriment un concept proche de «équipement codeur ». cf OBEE.htm

 

Les séquences phonétiques «ou»-«é»-«ine»  «ga»  «é »-« i »-« mi » décrivent un «Visualisateur  tridimensionnel  d'image au moyen d'une infinité de cellules terminales d'autant de fibres optiques »

 

Les séquences phonétiques  «ga »-«one»-« maé »-« i »  expriment un concept «d’écran visualisateur de chiffres, un simple compteur»

 

Le concept d’image est décrit par UULAYA

 

 

 

3.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES de «ou»-«é»-«ine»  «ga»  «é »-« i »-« mi »

 

Nous avons les formes syntaxiques :

 

- ESP     EIBIENEE

 

 

3.1. L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Pas de son ambigu.

 

Voir le tableau phonétique

Voir la transcription

 

3.2. L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

Le son «é» final peut être un son long.

 

 

4.     LA TRANSCRIPTION DE EIBIENEE

 

Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

[(E) concept « a  [(I) identification « a » [(B) interconnexion « a » [(I) identification « a » [(E) concept « a »  [(N) flux « a » [(EE) modèle]

 

La transcription de EIBIENEE est donc :

 

Le concept de l’identification de l’interconnexion identifie un concept de flux modélisé

 

 

5.     LA TRADUCTION DE EIBIENEE

 

 

-          Le concept de l’identification de l’interconnexion identifie un concept de flux modélisé

-          Le concept de l’identification de [l’interconnexion identifie un concept de flux modélisé]

-          Le concept de l’identification de [l’interconnexion du flux de données (provenant des ordinateurs)]

-          Codage de [l’interconnexion du flux de données (provenant des ordinateurs)]

 

Plus simplement : encodage du flux de données

 

GAA EIBIENEE peut-être traduit par  «équipement d’encodage du flux de données ».

 

 

 

6.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES de «ou»-«é»-«ine»  «ga»  «é »-« i »-« mi »

 

Nous avons les formes syntaxiques :

 

- ESP     UEIN GAA EIMII

- ESP     UUEIN GAA EIMII

 

 

6.1. L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Pas de son ambigu.

 

Voir le tableau phonétique

Voir la transcription

 

6.2. L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

Le son «ou» initial peut être un son long.

Le son «i» final peut être un son long.

 

La syntaxe la plus probable parait être :  UUEIN GAA EIMII

 

 

7.     LA TRANSCRIPTION DE UUEIN

 

Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

[(UU) dépendance dynamique «a » [(E) concept « a »   [(I) identification « a » (N) flux]

 

La transcription de UUEIN est donc : La dépendance dynamique a un concept qui identifie le flux

 

 

8.     LA TRADUCTION DE UUEIN

 

 

-          La dépendance dynamique a un concept qui identifie le flux

-          La dépendance dynamique (des micro-capteurs optiques) a un concept qui identifie le flux (de la fibre optique)

 

 

 

9.     LA TRANSCRIPTION DE EIMII

 

Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

[(E) concept « a »   [(I) identification « a » [(M) jointure « a »  (II) délimitation]

 

La transcription de EIMII est donc :  le concept d’identification joint une délimitation

 

 

 

10. LA TRADUCTION DE EIMII

 

 

-          le concept d’identification joint une délimitation

-          concept d’identification et de délimitation

 

 

 

11. LA TRADUCTION DE UUEIN GAA EIMII

 

 

UUEIN : La dépendance dynamique (des micro-capteurs optiques) a un concept qui identifie le flux (de la fibre optique)

 

GAA : structure dynamique (matériel qui restitue l’image visuelle ou imprimée)

 

EIMII : concept d’identification et de délimitation (la 3D)

 

De manière simplifiée : écran 3D à fibres optique

 

 

12. L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES de «ga »-«one»-« maé »-« i »  

 

Nous avons les formes syntaxiques :

 

- ESP     GAA DNMAAEI

- ESP     GAA ONMAEI

 

DNMAAEI est une déformation syntaxique de ONMAEI

 

12.1.                       L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Pas de son ambigu.

 

Voir le tableau phonétique

Voir la transcription

 

12.2.                       L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

A priori, pas de son long.

 

 

13. LA TRANSCRIPTION DE ONMAEI

 

Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

[(O) entité « a  [(N) flux « a » [(M) jointure « a » [(A) déplacement « a » [(E) concept « a »  [(I) identification]

 

La transcription de ONMAEI est donc :

 

entité d’un flux et d’un déplacement de concept identifié

 

 

14. LA TRADUCTION DE ONMAEI

 

Les 12 chiffres du système de numération Oummain, sont composés par 3 séries de 4 symboles. Les 4 symboles résultent d’une symbolique initiale qui évolue symbole par symbole dans un flux graphique. Ce flux graphique est caractérisé par les mouvements d’items graphiques complémentaires au symbole initial.

 

-          entité d’un flux et d’un déplacement de concept identifié

-          entité (le chiffre résulte) d’un flux et d’un déplacement de concept identifié (d’items graphiques complémentaires au symbole initial

 

Dans le contexte :

 

-          le chiffre résulte d’un flux et d’un déplacement d’items graphiques

 

 

GAA ONMAEI peut-être traduit par  «équipement d’encodage de chiffres».

 

 

 

15.   Calcul de la probabilité de UUEIN GAA EIMII

 

Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^13 = 1 / (990 x 10^13) = 1 / 9,9 millions de milliards

 

16. CONCLUSION

 

La syntaxe EIBIENEE paraît signifiante et transcrit « Le concept de l’identification de l’interconnexion identifie un concept de flux modélisé», ce qui pourrait-être traduit par « encodage du flux de données».

 

La syntaxe UUEIN GAA EIMII paraît signifiante et transcrit :

 

-          UUEIN : La dépendance dynamique (des micro-capteurs optiques) a un concept qui identifie le flux (de la fibre optique)

-          GAA : structure dynamique (matériel qui restitue l’image visuelle ou imprimée)

-          EIMII : concept d’identification et de délimitation (la 3D)

 

ce qui pourrait-être traduit par : écran 3D à fibres optique

 

 

La syntaxe ONMAEI paraît signifiante et transcrit « entité d’un flux et d’un déplacement de concept identifié », ce qui pourrait-être traduit par « le chiffre résulte d’un flux et d’un déplacement d’items graphiques ».

 

 

NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

 

La majorité des documents proviennent du site http://www.ummo-sciences.org/

Quelques des sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

http://www.denocla.com 01/09/2003.

 

 

© Denocla  août 09 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.