ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « bié ». 1

1.     PRESENTATION DU CONTEXTE. 1

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS. 3

3.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES. 3

L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 3

L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 3

4.     LA TRANSCRIPTION DE BIEE. 4

5.     LA TRADUCTION DE BIEE. 4

6.     LA TRADUCTION DE BIE. 4

CONCLUSION sur BIE et BIEE. 5

7.     L’ANALYSE DE BIEEBUTSOA. 5

8.     L’ANALYSE DE BIEEGOO. 5

9.     L’ANALYSE DE BIEWIGUU. 5

10.       L’ANALYSE DE BIEEWIGUU « ago »-« ié ». 7

11.       L’ANALYSE de « a »-« ouma »-« oié ». 7

12.       L’ANALYSE de « ima »-« oié ». 8

13.       L’ANALYSE DE BIEEWIA. 8

14.       L’ANALYSE DE OUNNIOBIEWIA. 8

15.       L’ANALYSE DE BIEEUNNIEO. 9

16.       L’ANALYSE DE BIIEYUU XOOE. 9

Calcul de la probabilité. 10

17.       ANNEXES au CONTEXTE. 10

18.       NOTES BIBLIOGRAPHIQUES. 11

 

 

ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE « bié »

 

1.     PRESENTATION DU CONTEXTE

 

D 1751

14/01/1991

ESP

BIEWIIGGAE AABUUGUU

Les hommes OEMMIE des ethnies d'Afrique,

d'Asie et d'Amérique du sud à cause de leur

 moindre développement culturel

 (BIEWIIGGAE AABUUGUU)

 (ce qui n'implique pas qu'il soit inférieurs

en évolution cérébrale)

D 541

10/04/1987

ESP

BIEEUIGUU

Naissance de iMMII 28 fils de IMMII 22 et

avec lui la moderne BIEEUIGUU

 (psychologie neurobiologique) 

D 731

20/03/1987

ESP

UUDIE BIEE

(photocopie couleur extrait du document

d'origine - les légendes ont été traduites

-          S731-f3e) (UUDIE BIEE, Oemi, Oemii,

-           oyaa)

D 731

20/03/1987

ESP

Uudie biehe

S731-f5  (Uudie biehe, Oemmi)

D 99

12/05/1971

ESP

BIEUIGUU

BIEUIGUU (Étude des facteurs immatériels

 liés aux facteurs biologiques).

D 99

12/05/1971

ESP

BIEUIGUU

Bien qu'une analyse de notre BIEUIGUU

 exigerai d'exposer les bases scientifiques

 sur lesquelles s'appuie notre conception

 de la Biologie

D33-3

1966

ESP

BIEE

les impulsions nerveuses que nous appelons

 BUUAWE BIEE, chacune d'elles durant

 0,0001385 seconde

D33-3

1966

ESP

BIEYAE

s'emmagasinent dans la mémoire, du côté

 de BIEYAE YUEO DOO (ORGANES DE

LA MÉMOIRE).

D41-1

1966

ESP

BIEEE

En psychobiologie nous appelons ces

impulsions BUAE BIEEE

D41-1

1966

ESP

BIEEE

à une grande fréquence des millions

d'impulsions BUAE BIEEE

D41-1

1966

ESP

BUAE BIEEE

En psychobiologie nous appelons ces

impulsions BUAE BIEEE

D41-1

1966

ESP

BUAE BIEEE

à une grande fréquence des millions

d'impulsions BUAE BIEEE

D41-12

1966

ESP

BIEEBUTSOA

des formes de BIEEBUTSOA

(inhibitions psychomotrices

D41-12

1966

ESP

BIEEWIGUU

nos experts en BIEEWIGUU (psychobiologie)

D41-15

1966

ESP

BIEEWIA

dans les BIEEWIA (tests psychotechniques)

D41-15

1966

ESP

BIEYAEYUEO DO

la BIEYAEYUEO DO (mémoire)

D41-15

1966

ESP

BIEYAEYUEO DOO

symbolise le BIEYAEYUEO DOO (S41-36)

 (dessin de couleur ocre) , il s'agit d'une

 spirale d'une chaîne de polypeptides dans

 laquelle le principal rôle est tenu par les

atomes d'Azote, associés.

D41-15

1966

ESP

BIEYAEYUEO DOO

cette spirale de BIEYAEYUEO DOO comme

 s'il s'agissait d'une bande magnétophonique

D41-15

1966

ESP

BUUAWE BIE

générateurs d'impulsions BUUAWE BIE

 télépatiques

D41-7

1966

ESP

BIEUIGUU

un principe fondamental en BIEUIGUU

(PSYCHOBIOLOGIE) selon lequel un

HOMME DONT L'ESPRIT A ÉTÉ ENDOMMAGÉ

 DANS SA JEUNESSE OU DANS SON

ENFANCE NE POURRA ÉQUILIBRER SON

 PSYCHISME DANS LA PÉRIODE ADULTE.

D41-7

1966

ESP

BIEWIGUU

Nos spécialistes en BIEWIGUU considèrent

 l'être humain comme un réseau dont

 les relations de transfert entre ses éléments

 de base peuvent être exprimées au

moyen de paramètres mathématique.

D43

1966

ESP

BIEEGOO

On trouve par contre un très haut niveau

 d'intelligence dans toute la gamme

BIEEGOO (série de facteurs intégrants

 de la capacité mentale)

D43

1966

ESP

BIEEUNNIEO

Donc les BIEEUNNIEO (psychoneurologues)

 actuels, après une analyse très détaillée

de ses "graphonèmes"

D45

1966

ESP

BUUAWE BIEE

TEMPS DU BUUAWE BIEE (S45-13) =

0,00013851 seconde

D47-1

1966

ESP

BIEWIGUU

Dans nos laboratoires de BIEWIGUU à

 EWO IAAU IU (spécialisés en psychobiologie)

D47-1

1966

ESP

BIEWIGUU

Quand nos spécialistes en BIEWIGUU

ont découvert l'intime relation entre

tous les éléments physiologiques de

l'OEMII (LE CORPS HUMAIN),

D62

4-5-6 1967

ESP

BIEEWIGUU

n'avait pu être réalisée par nos spécialistes

 en BIEEWIGUU (PSYCHOBIOLOGIE)

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU

du système BIEWIGUU AGOYEE (contrôle

 psychique et physiologico-biologique)

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU

dicte les réponses effectrices ou motrices

 aux organes du BIEWIGUU AGOIEE .

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU

BIEWIGUU AGOIEE (contrôle du milieu

psycho-biologique)

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU AGOIEE

dicte les réponses effectrices ou motrices

 aux organes du BIEWIGUU AGOIEE .

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU AGOIEE

BIEWIGUU AGOIEE (contrôle du milieu

psycho-biologique)

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU AGOYEE

du système BIEWIGUU AGOYEE (contrôle

 psychique et physiologico-biologique)

D77

17/11/1969

ESP

BIEEWIGUU

(par exemple dans le domaine que nous

 appelons théorie de BIEEWIGUU, qui

peut se traduire par psychophysiologie).

NR-18

19/12/2003

FR

OUNNIOBIEWIA

En général, cette demande est acceptée

 si le premier enfant a déjà atteint un

niveau OUNNIOBIEWIA (développement

 intellectuel et psychomoteur) suffisant

D 1378

30/01/1988

ESP

BIIEYUU XOOE

BIIEYUU XOOE

 

 

 

2.     L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

A première vue, le vocable phonétique «bié » exprime un concept « d’ impulsion » a priori psychique ou « impulsion cérébrale », à travers le BUUA XUU ( PSY SPHERE). Voir aussi BUA XUU. Mais cette traduction est simplifiée et globalisée, car ces ‘impulsions’ correspondent à l’effet LEIYO des mouvements des électrons sur les sous-couches des atomes en connexion avec BB ou BUAWA.

 

On trouvera divers schémas contextuels dans les « Hypothèses sur la télépathie » et dans « Hypothèses sur l’influence des configurations planétaires sur le psychisme »

 

Voir aussi BUUAWE BIEE

 

3.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES

 

Pour le vocable «bié » a les formes syntaxiques suivantes :

 

-          ESP : BIEEE

-          ESP : BIEE

-          ESP : Biehe

 

Et :

 

-          ESP : BIIEYUU

-          FR : OUNNIOBIEWIA

 

Les syntaxes françaises des documents récents pouvant être considérées comme ‘syntaxiquement’ nettement plus fiables que les documents anciens en espagnol, je privilégierai pour syntaxes signifiantes :  BIE et UNNIO

 

 

               L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Pas de son ambigu.

 

Voir le tableau phonétique

Voir la transcription

 

 

               L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

Par des comparaisons croisées avec des vocables :

 

-          conceptuellement proches, mais clairement distincts.

-          dans des textes à des dates de rédaction distinctes

-          dans des textes d’auteurs distincts.

 

Le « é »  est bien identifié comme étant un son long. L’on vérifia par la transcription.

 

 

4.     LA TRANSCRIPTION DE BIEE

 

Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

 

(B) interconnexion « a » [(I) identification « a » (EE) modèle]

 

D’où le tableau de transcription :

 

Relations entres les concepts primaires

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

I  « a » EE

 (I) identification « a » (EE) modèle

Identifie un modèle

B  « a » IEE

[ (B) interconnexion « a » (I) identification] « a » (EE) modèle

L’interconnexion identifie un modèle

 

Une transcription est donc :

 

-          L’interconnexion identifie un modèle

 

5.     LA TRADUCTION DE BIEE

 

A première vue, le vocable phonétique «bié » exprime un concept « d’ impulsion » a priori psychique ou « impulsion cérébrale », à travers le BUUA XUU ( PSY SPHERE). Voir aussi BUA XUU. Mais cette traduction est simplifiée et globalisée, car ces ‘impulsions’ correspondent à l’effet LEIYO des mouvements des électrons sur les sous-couches des atomes en connexion avec BB ou BUAWA.

 

BIEE exprime «L’interconnexion identifie un modèle » a priori de type binaire, correspondant aux mouvements des électrons sur les sous-couches des atomes en connexion. L’effet LEIYO des mouvements des électrons est répercuté dans la XOODII WAAM, de ce fait l’information se propage comme une ‘impulsion’.

 

-          (L’interconnexion) (identifie un modèle)

-          (L’interconnexion [ici cérébrale] (identifie un modèle [ a priori de type binaire] )

 

Par simplification suivant les indications des Oummains nous pourrions traduire comme eux :

 

-          impulsion cérébrale

 

6.     LA TRADUCTION DE BIE

 

Comme nous l’avons vu, les syntaxes françaises des documents récents (cf. NR18) pouvant être considérées comme ‘syntaxiquement’ nettement plus fiables que les documents anciens en espagnol, je privilégierai pour syntaxes signifiantes :  BIE et UNNIO

 

Cette syntaxe est donne une lecture plus simple, mais plus globale du concept :

 

-          (L’interconnexion) a (une identification qui a une concept)

-          L’interconnexion identifie une concept

 

La concept est codée par le mouvement des électrons et l’effet LEIYO est répercuté dans la XOODII WAAM, de ce fait l’information se propage comme une ‘impulsion’. Là aussi nous pouvons traduire par simplification comme les Oummains :

 

-          impulsion cérébrale

 

 

 

                CONCLUSION sur BIE et BIEE

 

Le vocable phonétique «bié » exprime un concept simplifié « d’ impulsion psychique». La forme syntaxique BIE est la plus probablement signifiante, mais BIEE est possible.

 

La transcription de BIE est « L’interconnexion identifie une concept», ce qui peut être traduit par simplification par «impulsion cérébrale».

 

 

7.     L’ANALYSE DE BIEEBUTSOA

 

D41-12

1966

ESP

BIEEBUTSOA

des formes de BIEEBUTSOA

(inhibitions psychomotrices

 

 

Le concept annoncé par les Oummains est « inhibitions psychomotrices ».

 

On reconnaît aisément :

 

-          BIE = (impulsion cérébrale)

-          BUTS = (moteur)

-          OA = (déplacement)

 

Donc globalement : « impulsions cérébrales motrices » 

 

 

8.     L’ANALYSE DE BIEEGOO

 

D43

1966

ESP

BIEEGOO

On trouve par contre un très haut niveau

 d'intelligence dans toute la gamme

BIEEGOO (série de facteurs intégrants

 de la capacité mentale)

 

On reconnaît :

 

-          BIE = (impulsion cérébrale)

-          GOO = (G) structure « a » (OO) entité permanente

= (structure matérielle)

 

Donc globalement :

 

-          Les impulsions cérébrales ont une structure matérielle 

-          Impulsions cérébrales issues des structures neurologiques

 

 

9.     L’ANALYSE DE BIEWIGUU

 

D 541

10/04/1987

ESP

BIEEUIGUU

Naissance de iMMII 28 fils de IMMII 22 et

avec lui la moderne BIEEUIGUU

 (psychologie neurobiologique) 

D 99

12/05/1971

ESP

BIEUIGUU

BIEUIGUU (Étude des facteurs immatériels

 liés aux facteurs biologiques).

D 99

12/05/1971

ESP

BIEUIGUU

Bien qu'une analyse de notre BIEUIGUU

 exigerai d'exposer les bases scientifiques

 sur lesquelles s'appuie notre conception

 de la Biologie

D41-7

1966

ESP

BIEUIGUU

un principe fondamental en BIEUIGUU

(PSYCHOBIOLOGIE) selon lequel un

HOMME DONT L'ESPRIT A ÉTÉ ENDOMMAGÉ

 DANS SA JEUNESSE OU DANS SON

ENFANCE NE POURRA ÉQUILIBRER SON

 PSYCHISME DANS LA PÉRIODE ADULTE.

 

D41-12

1966

ESP

BIEEWIGUU

nos experts en BIEEWIGUU (psychobiologie)

D41-7

1966

ESP

BIEWIGUU

Nos spécialistes en BIEWIGUU considèrent

 l'être humain comme un réseau dont

 les relations de transfert entre ses éléments

 de base peuvent être exprimées au

moyen de paramètres mathématique.

D47-1

1966

ESP

BIEWIGUU

Dans nos laboratoires de BIEWIGUU à

 EWO IAAU IU (spécialisés en psychobiologie)

D47-1

1966

ESP

BIEWIGUU

Quand nos spécialistes en BIEWIGUU

ont découvert l'intime relation entre

tous les éléments physiologiques de

l'OEMII (LE CORPS HUMAIN),

D62

4-5-6 1967

ESP

BIEEWIGUU

n'avait pu être réalisée par nos spécialistes

 en BIEEWIGUU (PSYCHOBIOLOGIE)

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU

du système BIEWIGUU AGOYEE (contrôle

 psychique et physiologico-biologique)

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU

dicte les réponses effectrices ou motrices

 aux organes du BIEWIGUU AGOIEE .

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU

BIEWIGUU AGOIEE (contrôle du milieu

psycho-biologique)

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU AGOIEE

dicte les réponses effectrices ou motrices

 aux organes du BIEWIGUU AGOIEE .

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU AGOIEE

BIEWIGUU AGOIEE (contrôle du milieu

psycho-biologique)

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU AGOYEE

du système BIEWIGUU AGOYEE (contrôle

 psychique et physiologico-biologique)

D77

17/11/1969

ESP

BIEEWIGUU

(par exemple dans le domaine que nous

 appelons théorie de BIEEWIGUU, qui

peut se traduire par psychophysiologie).

 

Le concept annoncé de «bié »-« oui »-« gou » par les Oummains est :

 

-          psychologie neurobiologique

-          Étude des facteurs immatériels liés aux facteurs biologiques

-          « psychophysiologie »

 

Il y a 2 formes syntaxiques possibles : BIEUIGUU ou BIEEWIGUU, ceci du fait de l’ambiguïté du son « oui » pour UI ou WI.

 

a) BIEUIGUU :

 

-          BIE = (impulsion cérébrale)

-          UIGUU = [(U) dépendance « a » [(I) identification « a » [(G) structure « a » (UU) dépendance dynamique]

= dépend de l’identification d’une structure en dépendance dynamique

 

Donc globalement :

-          Les impulsions cérébrales dépendent de l’identification d’une structure en dépendance dynamique [la structure physique ?]

 

b) BIEWIGUU :

 

-          BIE = (impulsion cérébrale)

-          WIGUU = [ (W) génération « a » [(I) identification « a » [(G) structure « a » (UU) dépendance dynamique)

= génère l’identification d’une structure en dépendance dynamique [la structure physique ?]

 

Donc globalement :

 

-          Les impulsions cérébrales génèrent l’identification d’une structure en dépendance dynamique [ici la structure physique]

 

Autrement dit dans le contexte : Impulsions à effets psychosomatiques

 

La syntaxe signifiante la plus probable est donc BIEWIGUU.

 

 

10. L’ANALYSE DE BIEEWIGUU « ago »-« ié ».

 

 

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU AGOIEE

dicte les réponses effectrices ou motrices

 aux organes du BIEWIGUU AGOIEE .

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU AGOIEE

BIEWIGUU AGOIEE (contrôle du milieu

psycho-biologique)

D69-1

Juin 1968

ESP

BIEWIGUU AGOYEE

du système BIEWIGUU AGOYEE (contrôle

 psychique et physiologico-biologique)

 

Le BIEEWIGUU « ago »-« ié » serait une sorte d’appareil de monitoring qui produit des impulsions à effets psychosomatiques adaptées à l’état du sujet.

 

BIEWIGUU =Impulsions à effets psychosomatiques

AGOYEE= (A) déplacement « a » [(G) structure « a »  [(O) entité « a » [(Y) spatialité « a » (EE) modèle]

Le déplacement a une structure d’entité qui a une spatialité modélisée

= déplacement d’une infrastructure suivant un volume standard

 

Autrement dit, le dispositif agit, se règle, suivant des volumétries standard

 

 

11. L’ANALYSE de « a »-« ouma »-« oié ».

 

« La AUMMAOYEE ou AUMAOYEE, est une hormone »

« L’hormone que nous connaissons comme IMMAOYEE »

« L’action conjointe de la AUMMAOYEE et de la IMMAOYEE »

 

AUMMAOYEE=[(A) déplacement « a » (U) dépendance « a » [(MM) indissociable « a » [(A) déplacement « a » [(O) entité « a » [(Y) spatialité « a » (EE) modèle]

=le déplacement dépend de manière indissociable du déplacement d’une entité de volumétrie standard

 

"indissociable du mouvement d’une dose standard" semble bien caractériser l'aspect fonctionnel général d'une hormone.

 

Traduction possible suivant les éléments contextuels :

=le déplacement dépend de manière indissociable du mouvement d’une entité de volumétrie standard

=le déplacement dépend de manière indissociable du mouvement d’une dose standard

 

Ici, AUMMAOYEE serait une hormone qui provoquerait un "déplacement".

 

 

12. L’ANALYSE de « ima »-« oié ».

 

« La AUMMAOYEE ou AUMAOYEE, est une hormone »

« L’hormone que nous connaissons comme IMMAOYEE »

« L’action conjointe de la AUMMAOYEE et de la IMMAOYEE »

 

IMMAOYEE=[(I) identification « a » [(MM) indissociable « a » [(A) déplacement « a » [(O) entité « a » [(Y) spatialité « a » (EE) modèle]

=identification indissociable du déplacement d’une entité de volumétrie standard

 

Traduction possible suivant les éléments contextuels :

= identification indissociable du mouvement d’une entité de volumétrie standard

= identification indissociable du mouvement d’une dose standard

 

Ici, IMMAOYEE serait une hormone identifiante, un marqueur, un déclencheur.

 

 

13. L’ANALYSE DE BIEEWIA

 

D41-15

1966

ESP

BIEEWIA

dans les BIEEWIA (tests psychotechniques)

 

Le concept annoncé par les Oummains est « tests psychotechniques »

 

On reconnaît :

 

-          BIE = (impulsion cérébrale)

-          WIA = [(W) génération « a » [(I) identification « a » (A) déplacement]

= génération des actions

 

Donc globalement BIEWIA : Impulsions cérébrales génératrices d’actions

Autrement dit : Impulsions psychomotrices

 

14. L’ANALYSE DE OUNNIOBIEWIA

 

 

NR-18

19/12/2003

FR

OUNNIOBIEWIA

En général, cette demande est acceptée

 si le premier enfant a déjà atteint un

niveau OUNNIOBIEWIA (développement

 intellectuel et psychomoteur) suffisant

 

Le vocable « ounio »-« bié »-« wi »-« a » a un concept annoncé par les Oummains qui est  «développement intellectuel et psychomoteur». Voir UNNIEYAA

 

On reconnaît :

 

-          BIEWIA : Impulsions cérébrales de capacité d’action

 

Les syntaxes françaises des documents récents pouvant être considérées comme ‘syntaxiquement’ nettement plus fiables que les documents anciens en espagnol, je privilégierai pour syntaxes signifiantes :  BIE et UNNIO

 

D’après le contexte, il pourrait s’agir des aires cérébrales des flux neurologiques permettant la reconnaissance des objets, de l’environnement, etc.

 

Donc globalement :

 

-          dépend des flux qui identifient une entité qui a des impulsions cérébrales de capacité d’action

 

 

15. L’ANALYSE DE BIEEUNNIEO

 

Voir UNNIEYAA

 

16. L’ANALYSE DE BIIEYUU XOOE

 

D 1378

30/01/1988

ESP

BIIEYUU XOOE

BIIEYUU XOOE

 

« Dans ces conditions, le libre arbitre est totalement annulé, et les modèles de décision seront soigneusement manipulés pour ne pas éveiller des soupçons chez les cadres gouvernants de rang inférieur.

C’est ainsi que nous préparerons la phase BIIEYUU XOOE . Dans celle-ci mes frères demanderont audience à ces chefs d’Etat, en les forçant à la concéder, dans le cours d’une crise générée par nous et soigneusement contrôlée. Au cours de ces entrevues, mes frères montreront ouvertement leur identité en apportant des preuves concluantes,  et exigeant un transfert progressif et secret du pouvoir. Vos frères dirigeants, en pleine conscience de la gravité de la situation, mais sans capacité neuropsychique pour décider par eux-mêmes, consulteront leurs propres cabinets, la majorité de leurs membres aura subi une manipulation corticonucléaire similaire. »

Le concept annoncé par les Oummains est « manipulation corticonucléaire», c’est-à-dire « manipulation psychique ».

 

On reconnaît :

 

-          BIE = (impulsion cérébrale)

-          YUU =  (Y) spatialité « a » (UU) dépendance dynamique

= spatialité dépendance dynamique

 

d’où :

BIEYUU = les impulsions cérébrales ont spatialité dépendance dynamique

 

Probablement : « train d’ondes cérébrales »

 

 

voir AXOO ; XUU

 

XOOE = (K) distance « a » [(S) cyclicité « a » [(OO) matière « a » (E) concept]

=la distance cyclique matérialise un concept

 

Traduction possible :

= envoi à distance d’un concept

 

Donc globalement :

 

-          [train d’ondes cérébrales] qui [envoi à distance d’un concept]

 

-          En résumé, compte du contexte, la « manipulation corticonucléaire » consisterait  à émettre : « [train d’ondes cérébrales] qui [envoi à distance un concept]

 

 

                Calcul de la probabilité

 

Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^11 = 1 / (3,42 x 10^13) = 1 / 30 000 milliards

 

17. ANNEXES au CONTEXTE

 

 

D 41-1 T8-1/3 - Notes : Lettre 1 d'un total de 112 pages

« Nous concentrons dans le champ de notre conscience l'image mentale de notre interlocuteur (bien qu'il soit à plusieurs KOOAE. - un KOOAE = 8,71 km) et envoyons des impulsions télépathiques, chacune d'elles dure 0,00014 seconde approximativement.

En psychobiologie nous appelons ces impulsions BUAE BIEEE »

 

«… le sujet souffre un trouble de ses facultés NOI-OAI (appelées par la science parapyschologique terrestre fonction PSI), et émet sous forme désordonnée et à une grande fréquence des millions d'impulsions BUAE BIEEE à des centaines de milliers d'êtres de UMMO, quelque chose comme si un de vos émetteurs se déréglait et émettait à toutes les fréquences ses interférences folles captées par des millions de récepteurs.”

 

D 41-12 | T8-60/63

« La résistance de caractère psychogène à l'érection, les symptômes comme IDDOANAA ADIUU (anorexie), UNNIEYA GIADAA [L] (céphalées), OAWUOWUANAI [L] (tachycardies), et des formes de BIEEBUTSOA (inhibitions psychomotrices), en plus de

l'absence de contrôle érectile, rendirent incapables ces malheureux de fonctions matrimoniales normales.

Naturellement cet échec ne découragea pas nos experts en BIEEWIGUU (psychobiologie) et grâce à eux nous avons obtenu que nos jeunes accèdent à notre époque à l'OMGEEIIE (mariage) sans jamais avoir expérimenté l'orgasme. »

 

332

« les BIEEWIA (tests psychotechniques) »

 

D43 | T6-7/16 et Notes: T6-16a,b,

«… les BIEEUNNIEO (psychoneurologues) actuels, après une analyse très détaillée de ses

"graphonèmes"… »

 

« On trouve par contre un très haut niveau d'intelligence dans toute la gamme BIEEGOO (série de facteurs intégrants de la capacité mentale) et la présence à un degré exceptionnel de facteurs psychiques UUYI, caractéristiques d'une structure neurocorticale extraordinairement développée. »

 

D45 | T7 - 43/47

« * TEMPS DU BUUAWE BIEE (S45-13) = 0,00013851 seconde ; (temps que met l'homme pour envoyer une impulsion unité à travers le BUUA XUU ( PSY SPHERE) à un autre homme de UMMO par voie télépathique.”

 

D 77 | T1- 85/86

« le domaine que nous appelons théorie de BIEEWIGUU, qui peut se traduire par psychophysiologie »

 

D 541| T13 - 73/77

« la moderne BIEEUIGUU (psychologie neurobiologique) »

 

Lettre 3 | TIC-49/52

« nos spécialistes en BIEEWIGUU (Psychobiologie).(Sur UMMO toute l'étude du comportement mental des êtres vivants est rassemblée sous ce terme). »

 

S731-f3e :

UUDIE BIEE est seulement mentionné sur le schéma S731-f3e.

 

S731-f5

(Uudie biehe, Oemmi)

 

 

18. NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

 

La majorité des documents proviennent du site http://www.ummo-sciences.org/

Quelques des sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

http://www.denocla.com 01/09/2003.

« Hypothèses sur la télépathie »

« Hypothèses sur l’influence des configurations planétaires sur le psychisme »

 

 

 

© Denocla  mai 08 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.