ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE «b »-«a»-long «illi» «odou». 1

1.     PRESENTATION DU CONTEXTE. 1

1.1.      L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS. 3

2.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES. 3

2.1.      L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS. 4

2.2.      L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS. 4

3.     LA TRANSCRIPTION DE BAAYIODUU. 4

3.1.      LE TABLEAU DE TRANSCRIPTION. 4

4.     LA TRADUCTION DE BAAYIODUU. 5

4.1.      Calcul de la probabilité. 5

5.     CONCLUSION. 5

6.     L’ANALYSE DE BAAYIODUULAA. 5

6.1.      Le contexte. 6

6.2.      La transcription. 6

6.3.      LA TRADUCTION. 6

6.4.      CONCLUSION DE BAAYIODUULAA. 6

7.     L’ANALYSE DE BAAYIODUII 6

7.1.      Le contexte. 6

7.2.      La transcription. 6

7.3.      LA TRADUCTION. 6

7.4.      CONCLUSION DE BAAYIODUUII 7

8.     ANNEXES AU CONTEXTE. 7

9.     NOTES BIBLIOGRAPHIQUES. 7

 

 

ANALYSE SEMANTIQUE DU VOCABLE PHONETIQUE «b »-«a»-long «illi» «odou»

 

1.     PRESENTATION DU CONTEXTE

 

D 731

20/03/1987

ESP

BAA IODUHU

BAA IODUHU est un réseau d'atomes de krypton.

 Sa fonction et le processus de captage d'information

 est analogue à celle de l'OEMBUUAWU (O.) :

D 731

20/03/1987

ESP

BAA IODUHU

Nous donnons de BAA IODUHU (B.I.) une

interprétation ou une conception beaucoup

plus complexe que celle d'un simple nuage de

 Krypton.

D 731

20/03/1987

ESP

BAA IODUHU

BAA IODUHU (B.I.) est capable de capter l'information

 du WAAM

D 731

20/03/1987

ESP

BAA IYODUHU

BAA IYODUHU (Facteur d'union entre B.B. et les

 chromosomes

D 731

20/03/1987

ESP

BAA IYOODUHU

La fonction véritable du WAAM OU est de servir

 d'ENCÉPHALE au WAAM-WAAM

D 731

20/03/1987

ESP

BAA IYOODUHU

BAA IYOODUHU était considérée dans l'antiquité

comme un réseau d'atomes de krypton capables

 de recevoir l'information et d'engrammer des

patrons phylogénétiques d'êtres vivants.

D357-2

12/03/1987

ESP

BAAIYODUHU

mais modulée et dirigée par le WAAM (OU) qui

 interagit avec les êtres vivants en évolution par

 l'intermédiaire du BAAIYODUHU

D 731

20/03/1987

ESP

BAAIYODUU

Mais l'homme OEMII est un être qui se distingue des

 autres en ce que, en plus du BAAIYODUU,

D 731

20/03/1987

ESP

BAAIYODUU

en plus du BAAIYODUU, son cerveau possède un

 autre nuage d'atomes de krypton : l'OEMBUUAUW

D 731

20/03/1987

ESP

BAAIYOODUU

Mais le lien qui l'unit à une bactérie, un crabe ou

 une gazelle est seulement le BAAIYOODUU

D58-3

17/04/1967

ESP

BAAYIO DU

Nous avons vu que chaque chromosome contient

 un BAAYIO DU inconnu de vous.

D58-5

avril 1967

ESP

BAAYIODDUU

Pour vous décrire l'existence de certains facteurs

comme le BAAYIODDUU, nous devons citer des

concepts et des facteurs

D57-3

12/02/1967

ESP

BAAYIODUIII

OEOEE 95 fils de OEOEE 91: Spécialiste de

BAAYIODUIII (BIOLOGIE), il était âgé de 31 ans

 terrestres.

D58-2

03/04/1967

ESP

BAAYIODUU

86 paires d'atomes de KRYPTON découverte par nous

 sous le nom de BAAYIODUU.

D58-2

03/04/1967

ESP

BAAYIODUU

mais il eut la gloire de découvrir enfin le vrai sens

de la fonction du BAAYIODUU, comme nous appelons

 la série des 86 atomes de KRYPTON.

D58-2

03/04/1967

ESP

BAAYIODUU

LA FONCTION BIOGÉNÉTIQUE DU BAAYIODUU

(SÉRIE D'ATOMES DE KRYPTON)

D58-2

03/04/1967

ESP

BAAYIODUU

Les atomes homologues dans les chaînes du

BAAYIODUU des différents spermatozoïdes

 présentaient une répartition semblable et synchrone

D58-2

03/04/1967

ESP

BAAYIODUU

les êtres vivants d'UMMO se comportaient de la

 même manière dans leur BAAYIODUU.

D58-2

03/04/1967

ESP

BAAYIODUU

Le synchronisme avec les atomes du BAAYIODUU

 de UMMO et d'autres Planètes était parfait.

D58-2

03/04/1967

ESP

BAAYIODUU

nous vous expliquerons dans le texte suivant la

véritable fonction du BAAYIODUU.

D58-3

17/04/1967

ESP

BAAYIODUU

Nous vous avons déjà indiqué qu'un facteur appelé

 par nous BAAYIODUU (en réalité une chaîne

de doubles atomes de Krypton)

D58-3

17/04/1967

ESP

BAAYIODUU

En premier lieu, les atomes de Krypton qui

composent le BAAYIODUU contiennent la clef

codée de cette loi.

D58-3

17/04/1967

ESP

BAAYIODUU

Pour mieux comprendre la phylogénie codée dans

 le BAAYIODUU, nous représentons avec la couleur

 VERTE les innombrables XUU

D58-3

17/04/1967

ESP

BAAYIODUU

une explication concernant l'interprétation des

 "messages codés" enfermés dans le BAAYIODUU.

D58-3

17/04/1967

ESP

BAAYIODUU

des positions électroniques des électrons des autres

 atomes du BAAYIODUU

D58-3

17/04/1967

ESP

BAAYIODUU

Nous voyons donc que le BAAYIODUU enfermé

"écrit en forme de CODE", toute la phylogénie des

 êtres vivants

D58-3

17/04/1967

ESP

BAAYIODUU

un tel livre symboliserait la fonction du BAAYIODUU

D58-3

17/04/1967

ESP

BAAYIODUU

L'exemple est grossier car un tel livre serait un objet

 PASSIF et nos BAAYIODUU contenus dans les

 XAAXADOO

D58-3

17/04/1967

ESP

BAAYIODUU

malgré votre méconnaissance du BAAYIODUU

 (chaîne d'atomes de KRYPTONS codeurs)

D58-4

avril 1967

ESP

BAAYIODUU

et que nous dénommons par le phonème BAAYIODUU

 (le Y est presque muet et le D peut être pris

comme un Z très doux).

D58-4

avril 1967

ESP

BAAYIODUU

Le BAAYIODUU est composé de 86 atomes doubles

 de KRYPTON

D58-5

avril 1967

ESP

BAAYIODUU

Ainsi quand nous disons que dans le BAAYIODUU,

 les atomes de Krypton tournent par paires en orbites

D58-5

avril 1967

ESP

BAAYIODUU

qui compose le BAAYIODUU (atome que nous

appellerons, car c'est sa dénomination dans

notre langue:BAAIGOO EIXUUA et qui est

 intraduisible): DYNAMIQUE

D58-5

avril 1967

ESP

BAAYIODUU

Dans des rapports ultérieurs vous comprendrez

 mieux toute la fonction du BAAYIODUU.

D 731

20/03/1987

ESP

BAAYIODUU

BAAYIODUU relie le génome d'un être vivant au (OU).

D 731

20/03/1987

ESP

BAAYIODUU

Aussi bien le BAAYIODUU que le OEMVUAUAUW,

 au moyen de leurs sauts quantiques codés,

excitent une "région" du WAAM (OU) .

D 731

20/03/1987

ESP

Baayioduu

S731-f9 ( (Baayioduu, oembuuaw , oemmi)

D 792-1

 janvier 1988

ESP

BAAYIODUU

Dans un OEMMIIWOA se présentent les classiques

 réseaux BAAYIODUU intégrés par des atomes de

 Krypton qui mettent son encéphale en connexion

avec son BUAAWAA et avec le BUAWWEE BIAEII.

D58-5

avril 1967

ESP

BAAYIODUULAA

les avances obtenues par nous dans le champ de la

 BAAYIODUULAA (BIOLOGIE).

D58-4

avril 1967

ESP

BAAYIOODUU

C'est le cas des paires de krypton dans le

BAAYIOODUU, des deux atomes liés à l'axe,

D41-15

1966

ESP

BAYIODUII

les structures biologiques du BAYIODUII

(ensemble des animaux et plantes)

 

 

 

1.1. L'IDENTIFICATION DES CONCEPTS

 

Le vocable phonétique «b »-«a»-long «illi» «odou» désigne un concept fonctionnel de «Facteur d'union entre B.B. et les Chromosomes » il contient la phylogénie codée des êtres vivants.

La phylogénie dépend d’une part, des mutations d’espèce qui sont contrôlées par la «modification d'un électron au sein d'une sous-couche orbitale parmi les huit qui existent dans l'atome de KRYPTON» et d’autre part, les mutations secondaires liées au phénotype codées par « les positions électroniques des électrons des autres atomes du BAAYIODUU ».

 

(voir hypothèses sur la Genèse du Vivant).

 

Voir BAAYIODIXAA

 

2.     L'IDENTIFICATION DES SYNTAXES

 

Pour le vocable phonétique «b »-«a»-long «illi» «odou» nous avons seulement les formes syntaxiques suivantes :

 

-          BAA IODUHU

-          BAA IYODUHU

-          BAA IYOODUHU

-          BAAIYODUHU

-          BAAIYODUU

-          BAAIYOODUU

-          BAAYIO DU

-          BAAYIODDUU

-          BAAYIODUU (le Y est presque muet et le D peut être pris comme un Z très doux )

-          BAAYIOODUU

 

Et :

 

-          BAAYIODUULAA

-          BAYIODUII

-          BAAYIODUIII

 

 

Par des comparaisons croisées avec les vocables :

 

-          conceptuellement proches, mais clairement distincts.

-          dans des textes à des dates de rédaction distinctes

-          dans des textes d’auteurs distincts.

 

A priori, la syntaxe BAAYIODUU est identifiée comme étant signifiante, ce que nous vérifierons pour la transcription.

 

2.1. L'IDENTIFICATION DES SONS AMBIGUS

 

Voir BAAYIODIXAA

 

Voir le tableau phonétique

Voir la transcription

 

 

2.2. L'IDENTIFICATION DES SONS LONGS

 

A priori le «ou»  est un son long.

 

3.     LA TRANSCRIPTION DE BAAYIODUU

 

 

3.1. LE TABLEAU DE TRANSCRIPTION

 

La synthèse littérale consiste à décliner le concept en utilisant les mots de son champs d’application en français, en éliminant quelques « a » pour que ne style soit pas trop lourd. Il faut néanmoins faire très attention de ne pas modifier la logique relationnelle que l’on vient d’établir.

 

Suivant la méthode nous avons la construction fonctionnelle et conceptuelle :

 

(B) interconnexion « a » [(AA) dynamique  « a » [(Y) spatialité « a » [(I) identification « a » [(O) entité « a » [(D) forme « a » (UU) dépendance dynamique]

 

Relations entres les phonèmes

Transcription de la relation entre les concepts fonctionnels

Synthèse littérale

D « a » UU

 (D) forme « a » (UU) dépendance dynamique

forme de dépendance dynamique

O « a » DUU

 [(O) entité « a » [(D) forme « a » (UU) dépendance dynamique]

L’entité a une attraction

I « a » ODUU

 [(I) identification « a » [(O) entité « a » [(D) forme « a » (UU) dépendance dynamique]

Identifie une entité qui a une attraction

Y « a » IODUU

[(Y) spécialité « a » [(I) identification « a » [(O) entité « a » [(D) forme « a » (UU) dépendance dynamique]

La spécialité identifie une entité qui a une attraction

BAA « a » YIODUU

(B) interconnexion « a » [(AA) dynamique  « a » [(Y) spatialité « a » [(I) identification « a » [(O) entité « a » [(D) forme « a » (UU) dépendance dynamique]

L’interconnexion dynamique a une spatialité identifiant une entité qui a une attraction

 

Pour BAAYIODUU donc la transcription suivante :

 

-          L’interconnexion dynamique a une spatialité identifiant une entité qui a une attraction

 

 

4.     LA TRADUCTION DE BAAYIODUU

 

Voir aussi DUU qui caractérise le concept général « d’attraction » et les (86 ensembles bi-atomiques) qui tournaient sur des orbites communes et les plans orbitaux, sensiblement parallèles, jouissaient d'un AXE commun.

 

-          L’interconnexion dynamique a une spatialité identifiant une entité qui a une attraction

-          L’interconnexion dynamique a une topologie identifiant une entité qui a une attraction

-          L’interconnexion dynamique [du lien avec BB] a (une  topologie identifiant une entité (le codage des 86 atomes de krypton) qui (ont une attraction [suivant un AXE commun] )

 

-          L’interconnexion dynamique du lien avec BB a une  topologie identifiant une entité de 86 atomes de krypton qui ont une attraction suivant un AXE commun.

 

Ou plus simplement :

 

-          L’interconnexion dynamique a une configuration d’atomes de krypton suivant un AXE.

-          « configurateur biologique »

 

 

4.1.  Calcul de la probabilité

 

Notons que si ce vocable avait été construit par hasard avec les 17 concepts primaires, la probabilité d’obtenir cette combinaison est de :

1 / 17^9 = 1 / (1,18 x 10^11) = 1 / 100 milliards

5.     CONCLUSION 

 

La forme syntaxique BAAYIODUU décrit :

 

-          L’interconnexion dynamique du lien avec BB a une  topologie identifiant une entité de 86 atomes de krypton qui ont une attraction suivant un AXE commun.

 

Ou encore :

 

-          L’interconnexion dynamique a une configuration d’atomes de krypton suivant un AXE.

-          « configurateur biologique »

 

Cette forme syntaxique est signifiante car elle est conforme au contexte :

 

« la fonction du BAAYIODUU, comme nous appelons la série des 86 atomes de KRYPTON.

LA FONCTION BIOGÉNÉTIQUE DU BAYIODUU (SÉRIE D'ATOMES DE KRYPTON) »

« Premièrement: Il emmagasine, depuis la Génération du WAAM, au sein des êtres vivants une INFORMATION CODÉE de tous les ÊTRES organiques possibles qui le composent [le = WAAM NdT].

Deuxièmement : Il capte l'information du Milieu Ecologique environnant : il compare cette information avec celle citée antérieurement, et dans certains cas, il pourra provoquer une nouvelle mutation qui donnera lieu à un nouvel ÊTRE VIVANT (être vivant déjà dessiné dans le code précédent). »

 

 

 

6.     L’ANALYSE DE BAAYIODUULAA

 

 

6.1. Le contexte

 

 

D58-5

avril 1967

ESP

BAAYIODUULAA

les avances obtenues par nous dans le champ de la

 BAAYIODUULAA (BIOLOGIE).

 

 

6.2. La transcription

 

Pour BAAYIODUULAA donc la transcription suivante :

 

-          [ BAAYIODUU « a » [(L) changement « a » (AA) dynamique]

-          BAAYIODUU a un changement dynamique

 

 

6.3. LA TRADUCTION

 

 

-          BAAYIODUU a un changement dynamique

-          BAAYIODUU a une transposition dynamique

-          Le « configurateur biologique » est transposé dynamiquement (en un codage génomique)

 

Autrement dit en termes simplifiés suivant nos concepts de génétique :

 

-          Le « configurateur biologique » est transposé dynamiquement en un codage génomique

-          « configurateur biologique » transformé en génotype

 

 

6.4. CONCLUSION DE BAAYIODUULAA

 

La forme syntaxique BAAYIODUULAA décrit : « BAAYIODUU a un changement dynamique» ce qui se traduit par «  configurateur biologique transformé en génotype».

 

 

7.     L’ANALYSE DE BAAYIODUII

 

7.1. Le contexte

 

D57-3

12/02/1967

ESP

BAAYIODUIII

OEOEE 95 fils de OEOEE 91: Spécialiste de

BAAYIODUIII (BIOLOGIE), il était âgé de 31 ans

 terrestres.

D41-15

1966

ESP

BAYIODUII

les structures biologiques du BAYIODUII

(ensemble des animaux et plantes)

 

Je retiens pour syntaxe signifiante : BAAYIODUUII

 

7.2. La transcription

 

Pour BAAYIODUUII donc la transcription suivante :

 

[ BAAYIODUU « a » (II) limite

 

-    BAAYIODUU a une délimitation

 

 

7.3. LA TRADUCTION

 

 

-    BAAYIODUU a une délimitation

-    « configurateur biologique » a une délimitation {ici à l’ ensemble des animaux et plantes existants réellement}

Autrement dit :

-    « la faune et la flore ».

 

 

7.4. CONCLUSION DE BAAYIODUUII

 

La forme syntaxique BAAYIODUUII est signifiante décrit : « [ BAAYIODUU a une délimitation ( l’ ensemble des animaux et plantes ) ce qui peut se traduire par « la faune et la flore».

 

 

8.     ANNEXES AU CONTEXTE

 

D57-3 :

« Spécialiste de BAAYIODUIII (BIOLOGIE) »

 

Lettre  58 :

« la fonction du BAAYIODUU, comme nous appelons la série des 86 atomes de KRYPTON.

LA FONCTION BIOGÉNÉTIQUE DU BAYIODUU (SÉRIE D'ATOMES DE KRYPTON) »

« Premièrement: Il emmagasine, depuis la Génération du WAAM, au sein des êtres vivants une INFORMATION CODÉE de tous les ÊTRES organiques possibles qui le composent [le = WAAM NdT].

Deuxièmement : Il capte l'information du Milieu Ecologique environnant : il compare cette information avec celle citée antérieurement, et dans certains cas, il pourra provoquer une nouvelle mutation qui donnera lieu à un nouvel ÊTRE VIVANT (être vivant déjà dessiné dans le code précédent). »

 

« Ceux-ci [les atomes de Krypton] se trouvaient aux extrémités de la chaîne hélicoïde de l'acide DÉSOXYRIBONUCLÉIQUE en formant plusieurs paires (figure 58-2f8) (au total 86 ensembles bi-atomiques) qui tournaient sur des orbites communes et les plans orbitaux, sensiblement parallèles, jouissaient d'un AXE commun (l'axe A-B sur la figure 58-2f8). Cet axe décrivait en même temps un mouvement vibratoire harmonique dont la FRÉQUENCE ET L'AMPLITUDE étaient fonction de la TEMPÉRATURE (0,2 Mégacycles pour une température de 35° centigrades terrestres). »

 

 

« nous dénommons par le phonème BAAYIODUU (le Y est presque muet et le D peut être pris comme un Z très doux). »

 

D 731 :

« BAA IODUHU est un réseau d'atomes de krypton. »

 

9.     NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

 

La majorité des documents proviennent du site http://www.ummo-sciences.org/

Quelques des sources de documents équivalents proviennent également de Denocla.

http://www.denocla.com 01/09/2003.

hypothèses sur la Genèse du Vivant

 

 

© Denocla  août 09 – diffusion libre et gratuite sous réserve du respect du copyright des auteurs.

Commercialisation interdite sans accord écrit.