Vieux démons fascistes et xénophobie contre les exocivilisations

TOKYO (AFP) — 20 décembre 2007
Le gouvernement japonais pris de vertiges face aux soucoupes volantes
Monsieur Shigeru Ishiba, le ministre de la Défense du Japon, a estimé jeudi que l’existence des Ovni était plausible et que les troupes japonaises devaient pouvoir réagir si des soucoupes volantes apparaissaient, deux jours après une sortie similaire du numéro deux du gouvernement.
Le ministre a déclaré vouloir étudier comment les Forces d’auto-défense (FAD) pourraient réagir au cas où des soucoupes volantes apparaîtraient. Au nom de la constitution pacifiste du Japon, ces troupes ne sont autorisées à intervenir que si le pays est menacé d’invasion par un Etat étranger ou pour des opérations limitées à l’extérieur.

La déclaration du ministre de la Défense du Japon est symptomatique d’une « idéologie de la menace d’invasion » très répandue et sciemment entretenue bien au-delà du Japon.

Je trouve particulièrement inquiétant ce procédé consistant effrayer les populations pour justifier d’actions autoritaires, militaires ou anti-démocratiques. Tous les régimes totalitaires ont toujours prétexté agir pour le bien et la sécurité du peuple, de cette manière, pour capter le pouvoir.
Le leitmotiv lancinant du « danger des ovnis », « des monstres extra-terrestres » est un prétexte aussi ignoble qu’indigne, pour terroriser les peuples et les soumettre. L’incitation à la haine envers les exocivilisations est un acte xénophobe qui vise à masquer l’incompétence des oligarchies et les profonds dysfonctionnements des principes économiques qu’ils entretiennent.

Si nous n’y prenons pas garde, les vieux démons fascistes et la xénophobie contre les exocivilisations sont des dangers qui n’attendent qu’une crise économique pour s’enraciner dans les corps et les esprits…A quand le port de la soucoupe jaune ?

Il convient donc de défendre âprement les valeurs élémentaires des droits de l’homme et donc des exocivilisations.